Les Tisseurs de liens brodent les saints fondateurs

0

Mercredi 19 septembre 2018, Une initiative à souligner, relayée il y a quelques jours dans  Ouest-France Landerneau, et qui pourrait être le début d’une grande aventure à reprendre à travers la Bretagne. Lancé en mai, le projet des Tisseurs de liens, qui prévoit la création de 22 tapisseries sur le thème des saints fondateurs et patrons du secteur, a débuté.

Aimée, Marie Claire et Marie Nicole font parties des brodeuses de Saint-Thonan qui s’attachent à réaliser une belle tapisserie de Saint- Nicolas, qui sera bientôt achevée.

L’initiative
Annaïg et Xavier Le Berre avec Marc Daniel sont les initiateurs de ce projet. Déjà quatre oeuvres sont en cours, depuis mai, autour de groupes de brodeurs très investis. À Saint-Thonan, huit personnes brodent saint Nicolas: « Nous sommes trois mais les portes sont grandes ouvertes. Le saint est saint Konogan. De la chapelle du même nom dont il ne reste plus que le clocher, rue Hervé-de-Guébriant », confie Marc Daniel. À Logonna-Daoulas, « ils sont une quinzaine de brodeurs sur la tapisserie de saint Mona et, à Saint-Divy, une petite dizaine de personnes ».

 

Broderie et visages peints
Déjà bien avancées, ces tapisseries seront bientôt au nombre de huit « car quatre autres saints vont démarrer. Certainement saint Thomas ou saint Houardon pour Landerneau, poursuit Marc Daniel, car des groupes sont intéressés pour se lancer ».La source est inépuisable, « des saints, il y a en a des dizaines et beaucoup de personnes aiment broder ».

Pour lancer cette production, Annaig Le Berre, qui brode depuis des années des tapisseries sacrées et des bannières de grande envergure, a dessiné les modèles sur une toile de lin en numérotant toutes les zones correspondant aux couleurs de la laine. « N’importe qui peut se lancer car les points de broderie ne sont pas très difficiles. Moi-même, je n’avais jamais touché un fil et une aiguille et j’y arrive », confie en souriant Xavier Le Berre. Sur des réalisations, « il est prévu de peindre les visages », note Annaig Le Berre.

Venues de toute la paroisse, les brodeuses se sont retrouvées lundi dernier, à la maison paroissiale, afin de discuter de l’avancement des tapisseries et d’inviter les nouvelles recrues, venues s’informer, à se lancer. « Le travail de broderie se fait dans les maisons des uns ou des autres, ça tourne, ou dans des salles communales. L’idée du projet des différentes communautés de la paroisse de Landerneau est de créer du lien entre tous », avance Marc Daniel. Du lien comme le nom retenu par les initiateurs du projet, à savoir Les Tisseurs de liens.

Un projet qui « une fois terminé aura belle allure. Il faudra ensuite trouver un endroit pour les exposer ensemble, ce sera dans l’une des églises du secteur ».

Avec les messes de moins en moins fréquentes dans certaines paroisses, sans pour autant mettre de côté la nécessité d’organiser des moments de prière communautaire, cette initiative est certainement un beau programme pour rassembler des personnes et créer ces supports d’évangélisation. Pour un peu que la prière soit au coeur de ces projets artistiques, nous ne sommes pas loin de la création des icônes. Imaginons que toutes les paroisses de Bretagne embrayent, comités de chapelles et EAP, chrétiens pratiquants ou du bout du banc… tous ensemble pour tisser ces liens, tisser ces saints.

 

Renseignements. Toutes les personnes intéressées par le projet de création de tapisserie peuvent se rapprocher de la paroisse ou se manifester par mail auprès de tisseursdeliens@orange.fr

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.