BreizhGo : un nouveau nom pour un réseau unifié performant

0

Jeudi 20 septembre 2018, BreizhGo, le réseau de transport public 100% Bretagne.  Déjà en charge du TER et des lignes routières régionales, la Région est aussi responsable, depuis 2017, des réseaux routiers interurbains, du transport scolaire (hors agglomération) et des liaisons maritimes vers les îles, sur tout le territoire breton. Son ambition est d’être, à l’horizon 2020, à la tête d’un réseau unifié, multimodal, performant et attractif qui réponde aux besoins de déplacements des Bretonnes et des Bretons. Cette ambition se traduit, ce 20 septembre 2018 à Lorient, par le lancement de la marque BreizhGo, le réseau de transport public 100% Bretagne. Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne, et son Vice-président aux transports et aux mobilités, Gérard Lahellec, ont en effet réuni l’ensemble des acteurs du transport auxquels la Région fait appel, en gare maritime de Lorient, pour leur présenter les ambitions qu’ils portent, à court, moyen et long termes, pour ce réseau de transport. Parallèlement, pour faire connaître BreizhGo au grand public, une journée découverte, autour de tarifs attractifs, est organisée le samedi 29 septembre.

 

380 trains desservant 126 gares et haltes ferroviaires, 112 000 scolaires transportés depuis (et vers) 25 000 points d’arrêt, plus de 120 trajets en bateau pour la desserte de 9 îles, plus de 2 000 trajets de cars interurbains… : 7 chiffres qui tracent les contours de l’action quotidienne de la Région en matière de gestion du transport de personnes.

De nouvelles compétences
En effet, avec la loi NOTRe, la Région s’est vu confier la très grande majorité des compétences transports jusqu’alors gérées par les Départements. Elle était déjà responsable, depuis 2002, du transport par TER (Train Express Régional) qu’elle délègue à SNCF, et des lignes routières régionales (Rennes<>Loudéac, Rennes<>Pontivy, Saint-Brieuc<>Lorient/Vannes, Rennes<>Dol<>Le Mont Saint-Michel).

Depuis janvier 2017, elle est également en charge de la desserte de 9 îles (Bréhat, Ouessant, Molène, Sein, Groix, Arz, Belle-Île, Houat, Hoëdic) déléguée à 4 compagnies maritimes. Elle assure les liaisons interurbaines (ex-Tibus en Côtes d’Armor, ex-Penn Ar Bed en Finistère, ex-Illenoo en Ille-et-Vilaine et ex-Tim dans le Morbihan). Et elle est, depuis septembre 2017, autorité compétente pour le transport scolaire hors agglomération.

Parallèlement, elle est également devenue propriétaire de 4 gares routières (Rennes, Saint-Brieuc, Quimper et Vannes) et de 13 gares maritimes.

Le samedi 29 septembre :
voyagez sur tout le réseau BreizhGo à partir de 1 € !

Pour faire connaître le réseau et familiariser les usagers (actuels et futurs) avec son nouveau nom, la Région Bretagne lance une campagne de communication, du 10 au 30 septembre (affichage, web et radio). Et, pour accompagner ce lancement, les Bretonnes et les Bretons sont invités à découvrir et profiter des transports BreizhGo à tarif exceptionnel, le samedi 29 septembre :
> 5 € pour tout voyage en train sur le réseau BreizhGo (billet sur www.ter.sncf.com/bretagne ou www.oui.sncf),
> 1 € pour tout voyage en car BreizhGo (billet à bord des cars),
> des réductions tarifaires sur les bateaux BreizhGo tout le we : 23€ l’AR pour les îles du Finistère, 28€ l’AR pour les îles du Morbihan (hors Arz), 9€ l’AR pour l’île d’Arz et 8,80€ l’AR pour l’île de Bréhat.
Des offres qui s’ajoutent aux gammes tarifaires existantes comme la gratuité pour les moins de 12 ans accompagnés sur les lignes TER BreizhGo, par exemple.

Plus d’infos sur

 www.breizhgo.bzh.

Un “héritage” diversifié
Ces dernières compétences étaient auparavant confiées aux Départements qui avaient, tous quatre, défini leurs propres modes de fonctionnement et de gestion. Côtes d’Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine, Morbihan : ce sont ainsi plus de 1 000 conventions et contrats souscrits auprès d’opérateurs de transport, de collectivités et d’associations que la Région a repris à son compte.

Objectif cible : un réseau unifié en 2020
La Région a assuré la continuité du service en 2017-2018 mais travaille d’ores et déjà à l’unification du réseau régional BreizhGo qui intègrera trains, cars et bateaux. Dans le prolongement de Bretagne à Grande Vitesse, son ambition est, à l’horizon 2020, que la Bretagne dispose d’un réseau de transport multimodal, performant et attractif, au service des usagers et de l’aménagement du territoire.

Le nom BreizhGo va désormais s’imposer sur les supports de communication destinés aux usagers, citoyens et partenaires. Déjà les 17 bateaux assurant la desserte des îles sont aux couleurs de BreizhGo et, progressivement, d’ici 2020, la majorité des 500 cars interurbains et l’ensemble des nouvelles rames TER le seront également.

Au-delà du nom, l’enjeu est bien de déployer une offre complète, unifiée, dans laquelle les usagers pourront facilement passer d’un mode de transport à l’autre, et trouver les mêmes confort et qualité de service, pour leurs déplacements du quotidien ou voyages occasionnels.

Des transports complémentaires
L’ambition de la Région n’est pas de développer parallèlement les 3 modes de transports train, car, bateau mais  -comme elle s’y est employée lors de la mise en service de la Ligne à Grande Vitesse- de travailler sur leur complémentarité afin d’atteindre un service cohérent et performant : une offre multimodale qui permette aux usagers de passer d’un mode de transport à l’autre, grâce, notamment, à l’adaptation des infrastructures (PEM), au travail (colossal) de coordination des grilles horaires et des correspondances, mais aussi à travers plusieurs chantiers lancés en ce sens :

Harmoniser l’accès au transport avec : le déploiement d’une gamme tarifaire unique sur l’ensemble du territoire, la construction d’un mode de distribution qui facilite l’achat de tous les titres de transport BreizhGo, mais aussi un règlement de transport scolaire unifié.
Repenser la relation à l’usager : la mise en service du nouveau site breizhgo.bzh est programmée pour le second semestre 2018. Amené à évoluer, ce portail unique rassemblera progressivement l’ensemble des informations et services utiles aux voyageurs. En septembre 2019, l’ambition est de mettre en service un numéro de téléphone, unique et gratuit, en attendant le développement, à terme, d’une véritable centrale d’appels gérant toutes les demandes des usagers. La Région souhaite par ailleurs disposer, pour la rentrée 2019, d’un outil unique de gestion des transports scolaires pour une harmonisation des démarches d’inscription, la sécurisation des paiements…
La Région souhaite également construire un lien fort entre usagers, associations, acteurs de l’enseignement et élus pour dialoguer, faire des choix adaptés à chaque territoire. La concertation fait partie prenante de l’ensemble des évolutions de l’offre de transport.

Et, afin d’assurer une gestion quotidienne au plus près des usagers, la Région a choisi de maintenir 4 antennes territoriales à Saint-Brieuc, Quimper, Rennes et Vannes. Y travaillent les 75 agents transférés des Départements à la Région, depuis le 1er janvier dernier.

Préparer les mobilités de demain
Tout cette démarche s’accompagne de la poursuite de la modernisation du réseau : le parc roulant (trains et cars), le réseau ferroviaire et routier, les pôles d’échanges multimodaux, les gares maritimes et routières… et d’une réflexion sur l’avenir.

Ce transfert de compétences “transport” s’inscrit effectivement, dans le contexte d’impératifs environnementaux et d’un développement du tout numérique. Des questions se posent alors sur l’action publique en matière de transport : quels seront les besoins en matière de transports publics, demain ? Quels seront les exigences des usagers ? Quels seront les technologies utilisées ? Quelles mobilités ?…

Des questions qui constituent l’un des volets de la démarche BreizhCOP initiée par la Région Bretagne : l’objectif est de faire émerger un nouveau projet d’avenir pour la Bretagne, en mobilisant le plus largement possible tous les Bretons, pour favoriser les transitions écologiques, climatiques, économiques et sociétales.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.