À l’occasion du Festival des Insulaires : point d’étape sur le partenariat Région- Etat-Îles du Ponant

0

Lundi 1er octobre 2018, Depuis plusieurs années, les 12 îles bretonnes, réunies au sein de l’Association des Iles du Ponant (AIP), bénéficient de contrats spécifiques pour les soutenir dans leur développement et compenser les surcoûts liés à l’insularité (transports, services, alimentation…). Le dernier contrat, conclu entre l’État, la Région et l’AIP pour la période 2015-2020, porte sur une enveloppe de 11 M€. Le festival des Insulaires est l’occasion pour les signataires de faire un point d’étape à mi-parcours et d’intégrer au contrat de nouveaux partenaires : les Départements du Finistère et des Côtes d’Armor.

 

C’est la nouveauté : au côté de la Région (6 M€) et de l’État (4 M€), les Départements du Finistère (pour Sein, Molène, Ouessant, Batz) et des Côtes d’Armor (pour Bréhat) ont souhaité apporter leur contribution au contrat (plus de 1 M€).

La signature, ce jour, du contrat révisé à mi-parcours, a permis d’accueillir les nouveaux partenaires, de préciser et d’ajuster les priorités du contrat, en présence de Denis Palluel, Président de l’AIP, Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne, Pierre Clavreuil, Sous-Préfet de Lorient et délégué aux îles, et Franck Respriget, Vice-président du Conseil départemental du Finistère.

Déjà plus de 40 projets, répondant à 3 priorités
Ces crédits Etat/Région/Départements permettront de financer des projets en lien avec les 3 grandes prioritésrépondant aux besoins essentiels des îles et de leurs 9 000 résidants, sachant que les surcoûts liés à l’insularitésont globalement estimés à 40% :

habiter dans les îles (logements et services),
assurer un développement économique pérenne (agriculture, pêche, tourisme durable),
préserver les ressources, soutenir la transition écologique et énergétique (ENR, stockage..).
Un effort particulier sera également consenti d’ici 2020 en matière de services collectifs, pour accéder, notamment, à la demande des îliens en matière d’équipements socio-culturels et sportifs.

Dans le cadre de ce partenariat, une quarantaine de projets a déjà fait l’objet d’un accord :

la construction de 11 logements sociaux sur le site de Kermunition, à Groix,
la mise en place de la marque “Savoir faire des îles du Ponant”, valorisant les productions locales. Lancée il y a un an lors du festival des Insulaires à Bréhat, elle fédère à ce jour 20 entreprises sur 9 îles (artisanat, ostréiculture, conserveries de la mer, biscuiterie…),
la restauration d’une baraque de goémonier en gîte touristique à Sein,
le réaménagement de la déchetterie de l’Ile-aux-Moines,
la modernisation du complexe Arletty -restaurant scolaire, salle de spectacles-, au Palais (Belle-Ile).
Transport maritime et transition énergétique
Si la Région est, depuis 2017, chargée des liaisons  maritimes vers 10 des 12 îles (2,5 M de passagers transportés par an), elle est aussi particulièrement attentive, au côté de l’Etat, à la réussite de la transition énergétique des îles qui s’inscrit pleinement dans la Breizh COP, projet d’avenir et de transition durable de l’ensemble du territoire breton à horizon 2040.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.