Lorient : Le port est-il voué à ne recevoir que des navires en dessous des normes ?

0

Lorient, jeudi 4 octobre 2018, le port de Lorient  est-il voué à ne recevoir que des navires en dessous des normes propriété de « pseudo-armateurs » sans morale ni respect pour les Marins ? Cette fois encore le Centre de Sécurité des Navires et l’Administration Maritime vont-t-ils  botter en touche ?

Le navire « SEA LUCK »    battant pavillon du Panama numéro OMI  9194464 en escale à Lorient est venu livrer « débarquer »   11400 tonnes de tourteaux soja ! Ce navire d’après les textes en vigueur, ne devrait pas pouvoir quitter le port de Lorient d’aussitôt, parce-que  les textes sont clairs, et devraient « devaient »  protéger les Marins du Monde.

L’état de ce navire ressemble étrangement à celui du « SAINT ELIAS » dont les autorités Françaises s’étaient débarrassées en juillet de Lorient, puis en août de La Rochelle,  sous de futiles prétextes comme d’habitude ! Depuis ce navire vogue de port en port au sud de la Mer Méditerranée, l’association MOR GLAZ a une pensée pour les Marins qui se trouvent à bord !

Le « pseudo armateur » du « SEA LUCK » est Grec  FGM CHARTERING, le pavillon du Panama, cet Etat va-t-il appliquer la même « rigueur » que pour le navire « AQUARIUS ».

A bord  du « SEA LUCK » 16 Syriens et 2 indiens, avec des contrats de travail en dessous de toutes les normes, et des restrictions graves, portant  atteintes au droit des Marins, au droit de l’Homme.

D’après nos sources, le « SEA LUCK » construit en 1999 est un navire mal entretenu, sur lequel tout est réduit, tout est permis 2 douches pour 11 Marins (certains ayant une douche individuelle). Les cuisines dans un état pitoyable, tout se ressemble forcement sur ce type de navire !

Quelques exemples qui sont stipulés dans leur contrat de travail :
– article 1.4 du contrat: sur les sorties limitées des marins au port;
– article 2.5: contrat pouvant aller jusqu’à 12 mois !
– article 3.16) cas de  confiscation des salaires

*pas de demande de transfert d’argent avant les 3 premiers mois d’embarquement;
* débarquement à la discrétion de l’armateur

 

L’association MOR GLAZ demande que ce navire soit inspecté sérieusement et remis aux normes sociales et techniques avant son départ !

Pour l’association MOR GLAZ

Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

crédit photo Mor Glaz

 

 

 

 

 

 

[Message tronqué]  Afficher l’intégralité du message

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.