La langue basque écartée sur les plateformes Airbnb et Booking

0

jeudi 4 octobre 2018, Les plateformes Airbnb et Booking ne donnent pas la possibilité à ses utilisateurs (particuliers et hôteliers) de préciser qu’ils parlent le basque. En effet, la langue basque n’apparaît pas dans la liste des “langues parlées”. Néanmoins, des langues comme le catalan et le zoulou sont des options valides pour ces services.

En partenariat avec le média Mediabask et avec leur accord nous partageons leur information.

La langue basque n’existe pas au sein des plateformes Airbnb et Booking. En plus de ne pas pouvoir traduire la page en basque, les hôteliers ne peuvent pas préciser à leurs clients qu’ils parlent en basque. A la différence de dizaines de langues proposées.

Un propriétaire de Basse-Navarre a souhaité préciser dans la description de son gîte, qu’en plus de parler l’espagnol, le français ou le portugais, il pouvait aussi communiquer en euskara. Cette dernière option est totalement écartée dans les paramètres des “langues parlées” [voir vidéo]. Le propriétaire déplore que la langue basque soit “discriminée” : “Pourquoi certaines langues, et pas d’autres ?”

Afin de trouver une explication, il s’est mis directement en contact avec les services. Leur réponse a été claire : “Il n’y a pas assez de clientèle touchée”. Les plateformes ne lui ont pas expliqué le mode de calculpour arriver à cette conclusion. “Comment peuvent-ils calculer le nombre de clients bascophones pour déduire qu’ils ne sont pas assez ?”, a-t-il demandé.

Le développement touristique

Selon les propos de ce propriétaire, Airbnb et Booking ont pour but d’aider le développement du tourisme, en l’occurrence du Pays Basque. Mais leur choix prouve le contraire.

“Lorsque l’on signale que nous parlons en basque, nous démontrons que nous avons des connaissances sur la culture du Pays Basque, entre autres. Il ne s’agit pas seulement de montrer que nous maîtrisons la langue, ça va plus loin”, explique le gérant du gîte.

MEDIABASK a essayé de contacter ces services afin de connaître la raison d’une telle discrimation. Au premier contact avec une conseillère de Booking, celle-ci nous pose cette étonnante question : “Normalement, au Pays Basque, vous parlez en basque ?”. La rédaction est toujours dans l’attente d’une réponse “officielle” de la part d’Airbnb et de Booking.

IURRE BIDEGAIN

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.