Lorient : Mor Glaz déplore que le navire “Sea Luck” ait pu reprendre la mer

0

Lorient, mercredi 10 octobre 2018, Le port de Lorient en Bretagne a accepté hier  que le « SEA LUCK » reprenne la mer, le «pseudo-armateur»  et l’Etat du pavillon du Panama viennent  de l’emporter comme d’habitude… Le Centre de Sécurité des Navires et l’Administration Maritime en laissant partir ce navire  avec   8 déficiences (dont des problèmes de températures des frigos, hygiène de la cuisine, douches) viennent de confirmer que, tous les Marins n’ont  pas le droit aux mêmes conditions de vie, leurs  garantissant une nourriture saine et stockée dans de bonnes conditions ainsi  qu’un minimum d’hygiène sanitaire. Ces Marins qui sont ici  des Indiens et des Syriens participent activement au développement économique et aux échanges mondiaux, ne méritent-ils pas un minimum de respect…

Le navire « SEA LUCK »    bat pavillon du Panama (encore lui)  numéro OMI  9194464 en escale à Lorient était venu livrer « débarquer »   11400 tonnes de tourteaux soja ! Ce navire d’après les textes en vigueur, ne pouvait pas quitter le port de Lorient et puis d’autres en ont décidé autrement, pourtant les textes sont sont clairs, et devraient « devaient » » doivent »  protéger les Marins du Monde.

L’état de ce navire ressemble étrangement à celui du « SAINT ELIAS » dont les autorités Françaises s’étaient débarrassées en juillet de Lorient, puis en août de La Rochelle,  sous de futiles prétextes comme d’habitude ! Depuis ce navire vogue de port en port au sud de la Mer Méditerranée, l’association MOR GLAZ a une pensée pour les Marins qui se trouvent à bord !

A bord  du « SEA LUCK » 16 Syriens et 2 indiens, avec des contrats de travail en dessous de toutes les normes, et des restrictions graves, portant  atteintes au droit des Marins, au droit de l’Homme.

D’après nos sources, le « SEA LUCK » construit en 1999 est un navire mal entretenu, sur lequel tout est réduit, tout est permis 2 douches pour 11 Marins (certains ayant une douche individuelle). Les cuisines dans un état pitoyable, tout se ressemble forcement sur ce type de navire !

 

L’association MOR GLAZ aurait souhaité qu’après cette escale forcée que les conditions de vie de ces  Marins soient rendues plus « confortables ». Mais comme trop souvent les us et coutumes et l’omerta est la règle sur les quais en Bretagne comme ailleurs !

 

 

Pour l’association MOR GLAZ

Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

 

 

 

 

 

[Message tronqué]  Afficher l’intégralité du message

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.