Météo Bretagne : Littoral, vers une dégradation vendredi ?

0

Mercredi 10 octobre 2018, Beaucoup l’ignorent peut-être malgré la douceur qui prédomine mais nous sommes en automne. Cette période de transition entre l’été et l’hiver est souvent sujette à l’agitation. Ce qui devrait être le cas sur nos littoraux vendredi.

Un vaste système dépressionnaire et un ex-cyclone à l’origine de l’agitation
Un vaste système dépressionnaire s’est organisé entre le Groenland, l’Islande et les Iles Britanniques. En marge, l’ex-cyclone Leslie se trouve bien au sud des Açores. Entre ces deux centres d’action, un flux zonal se met en place entre les Açores et la Scandinavie. Ce flux zonal à un avantage, c’est qu’il fait remonter l’air chaud directement des tropiques jusqu’en France et en Bretagne, c’est pour cela que nous profitons de conditions très agréables depuis le début de la semaine. Le zonal compte un inconvénient, c’est qu’il est susceptible de donner naissance à des dépressions qui se creusent et donc qui apportent de la pluie, du vent et de la houle en mer. C’est un peu le programme quotidien de nos voisins anglo-saxons depuis le début de la semaine mais la tendance sera davantage en notre défaveur pour la suite de la semaine.

Vent fort et houle
Vendredi, une dépression va se creuser en Mer Celtique grâce à ce flux zonal. Elle va générer une situation de tempête en Irlande où le vent devrait souffler entre 110 et 130 km/h localement et plus de 100 km/h dans l’intérieur des terres. Cette situation va engendrer la formation d’une forte houle. Sur le sud de l’Irlande, la houle pourrait générer des vagues de l’ordre de 10 mètres localement. Même si nous sommes en marge de l’agitation et de la tempête, nous ne serons pas à l’écart d’un temps agité surtout près des côtes puisque le vent devrait se renforcer pour cette journée. On attend des rafales de 70 à 90 km/h en Manche et en Atlantique et jusque 100 km/h en Mer d’Iroise. Pas de quoi décoiffer un Breton mais c’est surtout en mer que le temps devrait notablement se dégrader. Les données marines modélisent une houle qui devrait générer des vagues de 3 à 5 mètres en Manche-est, 5 à 6 mètres en Mer d’Iroise et 4 à 6 mètres en Atlantique-ouest. Le facteur aggravant est le coefficient de marée qui devrait encore être élevé pour cette journée ( 95-89). La direction de la houle s’annonce assez classique en cette période de l’année, elle s’orientera au sud-sud-ouest.

L’heure de la fin de l’été a sonné
Le week-end devrait rester sous le signe de l’agitation. Samedi, même si la journée débute par des conditions stables et sèches, une perturbation Atlantique apporte de la pluie dès l’après-midi. Elle laisse derrière elle, un ciel de traîne avec des petites averses et un temps plus frais dès dimanche. La semaine prochaine, ce sont les perturbations qui reviennent au galop. Nous devrions avoir davantage de pluies que ces dernières semaines mais pour tous les nostalgiques d’helios, rassurez-vous il ne sera jamais bien loin.

Stéven Tual

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.