Nantes : la Brigade Loire appelle au boycott du déplacement à Rennes “Tous à Saupin”

0

Nantes, octobre 2018, la Brigade Loire appelle au boycott du déplacement à Rennes “Tous à Saupin”.

Les années se suivent, et se ressemblent.

Dans le cadre du déplacement du FC Nantes à Rennes, le dimanche 11 novembre 2018, la Brigade Loire souhaitait organiser un train spécial de 660 places pour les supporters nantais les plus actifs. L’objectif était double : organiser le transport collectif et l’arrivée en cortège des membres de la Brigade Loire et de ses sympathisants, et permettre aux autres supporters nantais de se rendre au Roazhon Park sans qu’il leur soit nécessaire de respecter un cadre restrictif. Nous rêvions même qu’aucun arrêté ne soit publié, pour permettre aux supporters nantais de prendre des places dans les tribunes adjacentes au parcage visiteurs, comme ce fut le cas de 2013 à 2016.

Après avoir obtenu l’accord de la SNCF et mis en place notre organisation, nous avons pris, une nouvelle fois, l’initiative d’un rendez-vous avec les autorités locales, pour, d’une part, présenter notre projet, et d’autre part défendre la liberté d’aller et venir des autres supporters nantais. Malheureusement, nous nous sommes retrouvés face à un mur, qui n’a souhaité faire aucun effort intellectuel. Nous pourrions même parler de manque de respect flagrant que de nous faire déplacer pour cela. La réponse est toujours la même : tout le monde en bus, aucune alternative. La volonté de dialogue et de faire avancer les choses n’était, une nouvelle fois, pas commune.
Nous nous refusons encore et toujours d’accepter un tel système. Certains parleront d’égoïsme, mais il n’en est rien : nous sommes largement capables d’organiser nos propres bus, et d’accéder au parcage visiteurs. Mais, comme la saison dernière, nous n’avons pas envie de fermer les yeux sur le fait que de nombreux supporters nantais ne sont, à cause de ces mesures ridicules, plus les bienvenus à Rennes.
Si certains se contentent d’avoir 600 supporters nantais au Roazhon Park, alors que nous y étions jusqu’à 2500 auparavant, c’est leur choix, mais pas le nôtre. Contrairement à ces autorités qui se complaisent encore et toujours dans l’encadrement à tout prix et refusent d’assumer leurs responsabilités, nous n’empêcherons personne d’aller à Rennes. Mais nous encourageons vivement ceux qui, ces dernières années, ont pu se sentir concernés par les problématiques de liberté que nous soulevons régulièrement, à nous suivre et à boycotter ce derby.
Accepter ces conditions de déplacement, c’est les entériner. C’est faire d’une aberration quelque chose de normal. Et c’est, par la suite, les accepter partout ailleurs. Or, quelle sera la réaction des autres supporters nantais (ceux qui se déplacent en famille en voiture, ceux très nombreux qui n’habitent pas sur Nantes, etc.) quand, demain, seule la Brigade Loire aura la capacité d’organiser un bus et donc
d’accéder au parcage visiteurs d’un stade ?

En marge de ce boycott, nous invitons ceux qui le souhaitent à se rendre au stade Marcel Saupin, le même week-end, pour encourager les U19 du FC Nantes qui recevront… le Stade Rennais ! Pour le moment, ce match est programmé le samedi 10 novembre, à 15h

Brigade Loire 1999

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.