« …et les Bretons créèrent…DIWAN » de Pierre-Marie Mallégol

0

Le père d’un des cinq premiers élèves relate l’aventure que fut la création de la première école Diwan, à Lampaul-Ploudalmézeau en 1977. L’initiative fut l’origine de tous les développements qui ont découlés par la suite, que ce soit pour Diwan ou dans l’enseignement privé et publique. La réussite d’aujourd’hui est indéniable mais elle reste relative tant il reste à accomplir. Le texte est en grande partie le récit d’une succession de problèmes surmontés à chaque étape, par des parents et des enseignements animés d’une foi que le bon droit rend inaltérable.

L’incompréhension et le regard de commisération d’esprits que nous n’hésiterons pas à qualifier « d’aliénés » ne sont pas absents. Mais l’auteur rend surtout hommage, en les citant, aux premiers pionniers de l’association et à ceux, principalement des élus locaux mais aussi parfois des responsables de l’enseignement catholique, qui ont favorisé l’éclosion et la croissance du germe. Parmi les nombreuses difficultés, la question de la recherche de financement est permanente. Le sujet de l’adoption d’une orthographe unifiée est évoqué avec réalisme.

La lecture de cet ouvrage concis et passionnant fait venir à l’esprit la phrase, attribuée à Mark Twain, : « ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ». Il reste bien des choses à faire, y compris dans les mentalités. Le cas récent du « bac en breton », avec des réactions sourcilleuses du rectorat, l’illustre bien. Les interrogations soulevées par le « deux poids deux mesures » avec les possibilités données aux lycéens du Pays basque Nord vont devoir obtenir des réponses. L’ouvrage ne nie pas les difficultés mais fait prendre conscience qu’il n’y a nulle raison de perdre confiance. Bien au contraire, il convient d’en garder à l’esprit une phrase en particulier : « Au diable les tristes ».

…et les Bretons créèrent…DIWAN
Pierre-Marie Mallégol
Éditions Yoran embanner
Broché
Format 15,5 x 22 cm
168 pages
13 euros

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.