Route du Rhum : Sam Goodchild de retour à Lorient sous gréement de fortune

0

Vendredi 9 novembre 2018, Sam Goodchild est arrivé à Lorient vendredi, à 2 h 30, après avoir démâté dans la Route du Rhum. Il lui a fallu presque trois jours d’une navigation éprouvante sous gréement de fortune pour ramener à l’abri son Class40 Narcos : Mexico.

© Sam Goodchild / Narcos : Mexico

« C’était long, très long », dit le marin britannique après quelques heures de repos. « Les conditions météo étaient compliquées avec du vent et de la mer ». Surtout, « les voiles et le mât stabilisent le bateau. Sans eux, il bougeait dans tous les sens, j’étais comme dans un lave-linge ». Pour couronner le tout, à faible vitesse, Narcos : Mexico était inondé par les déferlantes. Finalement, Sam Goodchild a dû fermer le bateau et attendre que le temps passe à la table à carte. À l’arrivée, une dizaine de personnes l’attendait sur le ponton : « Des amis, la famille ». « C’était touchant pour moi de vivre ça ensemble, même si ce n’est pas un moment très agréable », alors qu’il rêvait du même comité d’accueil de l’autre côté de l’Atlantique, en Guadeloupe. Pour le skipper, ce pénible retour vers la Bretagne a été « un moment de réflexion, seul », durant lequel il a beaucoup repensé à son démâtage. « Casser, c’est écoeurant. Plus d’un an d’effort pour seulement 36 heures de course. Quand on pense au nombre de gens qui se sont impliqués, à toute cette énergie…», dit-il un peu amer. Mais le navigateur relève aussi que « c’est un sport technique. Si on voulait un bateau sans problèmes, on ne pourrait jamais gagner. On cherche toujours la performance. La casse est une possibilité ». Désormais, le marin veut remonter en selle le plus rapidement possible. « Il faut revenir plus fort, c’est une chose plus facile à dire qu’à faire, mais c’est l’objectif. J’ai envie de repartir tout de suite ».

 

À propos de Narcos : Mexico

Narcos : Mexico explore les origines de la guerre contre la drogue, à une époque où le narco-trafic mexicain n’était qu’un rassemblement désorganisé de producteurs et de dealers indépendants. Assistez à la genèse et à l’ascension du Cartel de Guadalajara dans les années 1980, lorsque Félix Gallardo (Diego Luna) entreprit de former des alliances avec plusieurs trafiquants pour bâtir un véritable empire. Quand l’agent de la DEA Kiki Camarena (Michael Peña) arrive à Guadalajara, il se rend vite compte de la difficulté de sa tâche. Tandis qu’il peine à recueillir des renseignements sur Félix et à faire avancer sa mission, une longue série d’événements tragiques touche le commerce de la drogue et la guerre contre celle-ci.

 

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.