34ème congrès de l’UDB : l’UDB d’attaque pour les prochains défis !

0

Lundi 12 novembre 2017, 34ème congrès de l’UDB : l’UDB d’attaque pour les prochains défis.

Les 10 et 11 novembre derniers, les militants de l’Union Démocratique Bretonne (UDB), membre de Régions et Peuples Solidaires (R&PS) et de l’Alliance Libre Européenne (ALE), se sont retrouvés pour leur congrès biennal à Châteaulin, dans le Finistère.

 

 

Un parti démocratique

 

Si l’UDB est un ”vieux” parti, (il a été créé en 1964), il a des idées neuves et ce 34ème congrès qui vient de s’achever à Châteaulin en a été la plus belle preuve! Pendant 2 jours, les militants autonomistes bretons se sont réunis et ont débattu de l’avenir de leur pays. De la question économique à l’urgence sociale et environnementale, de la question institutionnelle française à l’avenir de l’Europe, de la convergence des luttes aux nécessaires alliances avec les autres partis autonomistes ou indépendantistes en France et en Europe, tous les sujets ont été couverts. Et c’est peu dire que ça respirait la concorde et la démocratie.

Des débats sains et contradictoires, des votes clairs et démocratiques, un renouvellement des instances fait dans la transparence. Bref, ce furent deux jours d’échanges constructifs qui ont permis à l’UDB de se préparer aux défis et aux élections qui s’annoncent lors des deux prochaines années. À la fois simple et démocratique.

 

La Catalogne et l’Europe à l’honneur

 

Cette année, c’est la Catalogne et l’Europe qui ont été mises à l’honneur lors du congrès de l’UDB. Montse Casak, catalane et professeur à l’université de Rennes, est venue exliquer la situation en Catalogne. Processus d’autodétermination, référendum, violences policères, emprisonnements injustifiés, exils contraints et perspectives futures… tout, absolument tout a été précisément et talentueusement expliqué devant un public breton attentioné. Un échange avec la salle a permis de démontrer que les autonomistes bretons étaient extrêmement solidaires des Catalans et conscients de l’injustice dont ils étaient victimes avec le silence coupable et complice des Etats et de l’Europe.

 

L’Europe, c’est justement l’autre débat qui a eu lieu à Châteaulin. La veille du centenaire de l’armistice de la Grande Guerre et à 6 mois des prochaines élections européennes, ce débat tombait à point nommé. En tant que co-Porte-Parole de Régions et Peuples Solidaires, j’ai expliqué quel était notre projet, notre vision, notre imaginaire pour l’Europe. En effet, un siècle après la fin de la ”guerre civile européenne”, il nous revient, à nous, partis membres de Régions et Peuples Solidaires, de continuer à porter et même à réenchanter l’utopie qu’est la construction européenne, aussi imparfaite soit-elle, afin de dépasser ”l’Europe des Etats” (titre de la plateforme programmatique de R&PS) et de construire l’Europe des peuples et des régions solidaires.

 

Apprendre de ses erreurs pour ne pas les reproduire; avoir de l’humilité vis-à-vis de ses partenaires pour ne pas leur manquer de respect, construire des relations fraternelles dans le dialogue, l’écoute et la coopération afin d’avancer ensemble sans invectives ni coups de menton, ce sont les leçons de l’Histoire que l’on ne doit jamais oublier chez nous, en Europe.

 

Les fusillés pour l’exemple

 

Après une soirée festive et musicale, le congrès de l’UDB s’est poursuivi et achevé dimanche matin avec l’élection du Bureau politique, l’Exécutif collegial du parti, et la réélection de Nil Caouissin, un jeune breton avec ”la Bretagne au coeur et le coeur à gauche”, comme porte-parole de l’UDB.

 

Mais avant cela, une minute de silence a été respectée pour toutes les victimes de la Grande Guerre, les militaires comme les civils, quelqu’ait été ”leur camp”, avec une pensée particulière pour les fusillés pour l’exemple dont la France a tristement détenu le recond entre 1914 et 1918. Si l’Union est un combat, la Paix est un bien précieux et notre rêve d’une autre Europe ne doit jamais mourir !

 

Roccu GAROBY

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.