Le Parti Breton appelle à participer au mouvement des gilets jaunes

2

Le Parti Breton appelle à participer au mouvement « gilets jaunes » du 17 novembre contre les nouvelles menaces qui frappent les conducteurs : hausses répétées du prix du carburant, contrôle technique renforcé, dispositifs radars pléthoriques, y compris gérés par des sociétés privées, péages urbains à l’entrée de Nantes, Rennes et Brest…

Contrairement à beaucoup de parisiens, les Bretons n’ont d’autres choix que d’utiliser leur véhicule pour travailler et se déplacer. Il est inacceptable que les premiers participent si peu à l’effort financier, alors que L’État français ponctionne toujours plus les seconds. Les professionnels, les ruraux et les familles modestes sont les premières victimes de ce matraquage financier et normatif.

Le Parti Breton demande au gouvernement d’abandonner ces mesures punitives injustes, comme son prédécesseur l’a fait pour l’écotaxe combattue naguère par les Bonnets Rouges. Il demande aussi de supprimer les 3 péages routiers qui subsistent dans le sud de la Bretagne, à Carquefou, le Bignon et Ancenis.

La raison du gouvernement qui consiste à accompagner la transition écologique ne tient pas. L’État français ne cherche pas à améliorer la vie quotidienne des Bretons, sinon il ne chercherait pas à supprimer les lignes ferroviaires secondaires comme celle de Carhaix-Guingamp, et il existerait une ligne directe entre Rennes et Nantes, ce qui n’est même pas le cas.

L’État français cherche uniquement à prélever davantage d’argent auprès des travailleurs pour sa propre survie. Cet État est obèse et irréformable, aussi nous devons rapatrier les institutions politiques au plus près du terrain, en Bretagne. La seule solution durable est le retour de la souveraineté de la Bretagne. Son parlement et son gouvernement mettront en place des lois et une politique au service réel des citoyens, comme c’est déjà le cas dans les autres pays européens de taille comparable, en créant beaucoup moins de lois et d’impôts.

Pour le Conseil National

Mathieu Guihard

Elu au Conseil National du Parti Breton

2 Commentaires

  1. Merci pour votre commentaire mais cela n’est pas surprenant. Les TV sont aux ordres de l’État et son administration. La Bretagne comme les autres territoires sont délaissés. La France est celle des villes où il y a l’argent et les dirigeants politiques et économiques. Cela a été organisé par la caste parisienne, maintenant il y a tout une frange de la population qui est en rupture. L’argent est capté par le Grand Paris plus de 35 milliards d’euros et les territoires doivent participer. Nos élus sont frileux, et ne propose rien et ne s’oppose pas. Il va falloir encadrer et structurer ce mouvement comme lors des bonnets rouges si non la réponse sera cinglante dans les urnes lors des prochaines échéances électorales.

  2. Manipulation géante du gouvernement :

    Exemple ici à Boulogne-Sur-Mer 1 point de rassemblement officiel, Nausicaa, en réalité au moins 3 : Nausicca, Lecler (130 personnes au moinns à 11h00, j’ai compté mais il y avait 2 ronds points de bloqués), Auchan (60 personnes vers 12h30, là aussi j’ai compté) mais 2 autres points que je n’ai pas visité : La Crèche et la D96.
    Depuis le début de la manif, les TV des milliardaires n’ont cessé de tenter de décourager les manifestants, illégalités, 2 ans de prison…
    Vu d’ici aucune manifestations en Bretagne mais il y a tout de même eu des blessés, encore un miracle breton…
    Pour le reste pas de changement, la TV ment, la TV(surtout BFM d’ailleurs) est Macron.
    Un breton égaré dans le nord

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.