Brest : rencontre avec une “Gilet Jaune”

0

Brest, dimanche 25 novembre 2018, rencontre avec Priscillia, gilet jaune dès le début du mouvement qui passe la plus grande partie de son temps libre sur les actions organisées sur la région brestoise.

Sur le rond-point de Quelarnou (IKéa), elle a accepté de partager les raisons de son engagement :

Quand on demande, on n’a pas”

“Voilà la phrase qui a martelé mon enfance. Comment aurais-je pu imaginer avant de devenir adulte que cette phrase était en fait le bouclier de ma mère, nous protégeant contre toute dépense superflue?

Des dépenses qui nous auraient amené à trouver un réfrigérateur vide avant le 20 du mois? Mon père est décédé lorsque j’avais 3 ans, laissant ma mère, auxiliaire de vie sociale, seule avec deux enfants en bas ages. Nous avons emménagé dans un logement HLM, nous avons été nourris grâce au secours populaire et vêtus chez Emmaüs. Ma mère n’a jamais baissé la tête, mais moi, je l’ai fait pour elle en ayant honte de notre situation. J’ai appris à ne pas me faire remarquer, à respecter les règles, les ordres, les lois.

J’ ai fait des études, j’ ai trouvé un emploi, je me suis mise en couple, nous avons investi dans une maison puis nous avons eu un enfant. J’ai fait ce qu on attendait de moi et ce qu’il fallait pour offrir la lune à ma fille. Malgré ça je lui sers des pâtes et même pas dans des assiettes en faïences! Pourquoi? Parce que le premier du mois on retient son souffle en voyant notre paye. Le premier plein de gasoil et de nourriture me donne déjà la couleur du mois “rouge” . Le 5, prélèvement du crédit maison, de l’assurance habitation, des crédits voitures, des assurances voitures, des mutuelles, des forfaits téléphoniques, des frais bancaires, des frais de garde et cantine et ce n’ est pas fini car il faut encore prévoir la taxe foncière, la taxe d’habitation, l’eau et l’assainissement, l’enlèvement des déchets, les impôts sur le revenu, le contrôle technique, le sport des bambins et pour les plus chanceux les cadeaux de Noël, les anniversaires et les vacances.

Moi aussi je veux faire changer mes fenêtres et rouler dans une voiture propre mais je fais comment? Me matraquer à coup de taxes ne m’aide pas et ne m’aidera pas. Ce que je veux, c’est que ma fille n’ait jamais à baisser la tête. Alors pour ça, permettez moi de garder le peu d’argent qu’il me reste pour lui offrir l’école de son choix, l’aider à investir dans son permis et dans un véhicule. Laissez moi ce peu d’argent pour préparer ma retraite, laisser un héritage à ma fille et finir ma vie décemment. Voilà ce que représente pour moi mon gilet jaune!”

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.