Pour une consultation populaire, faut-il mettre un gilet jaune pour être entendu ?

0

Nantes, vendredi 30 novembre 2018, pour une consultation populaire, faut-il mettre un gilet jaune pour être entendu ?

 

Pétition des 100 000 pour une consultation des électeurs de Loire Atlantique.

 

Plus de 100 000 citoyens de Loire Atlantique ont signé ces derniers mois une pétition pour demander l’organisation d’une consultation des électeurs sur leur avenir régional.

La réponse de Philippe Grosvalet Président du Conseil départemental de Loire Atlantique est une fin de non recevoir en excluant les électeurs du processus de décision.

Philippe Grosvalet propose que ce soit les seuls 62 Conseillers Départementaux, qui n’ont jamais fait preuve d’enthousiasme pour la réunification, qui décident à la place des électeurs le 17 décembre prochain (Ce vote sera-t-il réalisé à bulletin secret ou à main levée ?).

Comment des élus peuvent-ils vouloir encore confisquer la démocratie en interdisant aux électeurs de voter sur leur avenir et leur identité alors que tous les jours les Français se sentent de plus en plus exclus du système et que les citoyens se détournent de plus en plus des urnes. L’actuel mouvement des gilets jaunes est révélateur d’une terrible fracture démocratique entre les citoyens et les élus.

Faut-il mettre un gilet jaune ou un bonnet rouge pour être entendu ?

Au nom des 100 000 électeurs de Loire Atlantique qui ont signé la pétition pour choisir leur avenir régional, Bretagne Réunie demande à Philippe Grosvalet de respecter les électeurs de Loire Atlantique et aussi les Françaises et les Français qui veulent plus de démocratie.

Bretagne Réunie demande que cette consultation soit organisée pour enclencher un processus qui contribue, entre autres, à la réconciliation des électeurs, des élus et de leurs institutions.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.