Les retraitées et retraités de l’UNIRS Solidaires appellent à participer massivement aux piquets des gilets jaunes

0

Jeudi 20 décembre 2018, M. Macron attise la grande colère des retraité-e-s

M. Macron ment : pour se faire élire, il promettait de « préserver le pouvoir d’achat des retraité-e-s ». Une fois élu, non seulement il rogne le pouvoir d’achat en gelant les pensions, mais il diminue la pension brute de 1,7 % en augmentant la CSG.

M. Macron nous méprise : dans son discours de lundi dernier, il affirme, droits dans les yeux, qu’il a demandé trop d’efforts aux retraité-e-s, puis termine en ne changeant quasiment rien à sa politique, les riches gardent leurs cadeaux, les retraité-e-s subissent toujours le gel des pensions en 2018 puis une « revalorisation » bien inférieure à l’inflation les années suivantes. Une partie des retraité-e-s ne subiront plus l’augmentation de la CSG, mais cela ne change rien pour les plus démunis, déjà exonérés.

M. Macron refuse la concertation : il réclame des interlocuteurs parmi les gilets jaunes, mais refuse de recevoir les interlocuteurs qui existent, une délégation des 9 organisations de retraité-e-s qui mobilisent.
Le gouvernement suit son exemple : M. Legendre, président du groupe LREM à l’Assemblée a refusé de recevoir une délégation des manifestant-e-s le 3 octobre. M. Darmanin, Ministre du budget a prévenu seulement le matin même du 18 décembre qu’il ne recevrait pas une délégation des organisations manifestant à Bercy sous ses fenêtres.

Pourtant les retraité-e-s occupent le pavé. Le rassemblement de 5 000 retraité-e-s devant Bercy le 18 décembre représente la cinquième mobilisation depuis le début de l’année. Tout le monde a noté la forte présence de retraité-e-s portant un gilet jaune sur les ronds-points, où ils ont porté les revendications contre la CSG, pour une revalorisation des pensions selon le salaire moyen, pour être
reçus, écoutés et entendus. Les organisations de retraité-e-s ont alimenté le cahier revendicatif des gilets jaunes.

Pressurés, méprisés, ignorés, M. Macron et son gouvernement attisent la grande colère des retraité-e-s.Les retraitées et retraités de l’UNIRS Solidaires appellent à participer massivement aux piquets des gilets jaunes.

Avec les organisations de retraité-e-s CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, FGR-FP, LSR, Ensemble & solidaires-UNRPA, elles appellent :
– à profiter du début d’année 2019 pour rendre à M. MACRON ses « cadeaux » comme le gel des pensions et l’augmentation de la CSG, de les déposer au pied du sapin de Noël installé par les municipalités :

« Reprenez vos cadeaux ! Rendez-nous notre pouvoir d’achat ! »,

– à préparer la journée d’action nationale du 31 janvier 2019, lorsque tous les retraités auront reçu les
pensions de janvier et fait le bilan des promesses gouvernementales, du prélèvement à la source, de
la CSG, du recul du pouvoir d’achat, etc.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.