Tk Bremen : l’administration maritime française doit cesser de remettre en cause le dispositif de sécurité maritime

0

Brest, jeudi 20 décembre 2018, Commandant du TK BREMEN : la fin d’un cauchemar

Dans la nuit du 15 au 16 décembre 2011, vers 2 heures du matin, en pleine tempête, le TK BREMEN  battant pavillon Maltais s’est échoué sur une plage de la commune touristique d’Erdeven (Morbihan). Dix-neuf membres d’équipage sont évacués sains et saufs par hélicoptère.

Le Commandant turc Rifat Tahmaz , seul mis en cause dans cette affaire vient d’être relaxé par le Tribunal de Brest. Pour l’association Mor Glaz, défenseur des marins du monde, ce jugement est exemplaire et fait honneur à la justice française.

 

Avec nos expériences maritimes nous avons tous connu  les fortunes de mer. Faut-il pour autant condamner   le Commandant du TK BREMEN d’avoir quitté le port de Lorient par mauvais temps et d’avoir mouillé une seule ancre ! Facile à dire quand nous  connaissons   les impératifs de certains armateurs peu scrupuleux de la vie de leurs marins !

 

Au-delà de la polémique et malheureusement de la pollution engendrée par ce naufrage, avons-nous tiré les leçons ? Des mesures ont-elles été prises pour bien informer les commandants étrangers sur les différents refuges en cas de tempête ou avaries ? Dans nos ports français malheureusement, la procédure passe   parfois avant l’humain, tant pis pour la suite !  La complexité de la réglementation portuaire et maritime nationale, la compétitivité économique  ne sont pas  toujours des éléments faciles à concevoir pour les marins.

 

En ce qui concerne Mor Glaz, le paradigme des responsables de l’administration maritime française doit cesser de remettre en cause le dispositif de sécurité maritime. La suppression des Cross,  des sémaphores, le statu quo  des moyens de remorquage sont toujours d’actualité. Avec cette épée de damoclès sur leur tête, ces hommes  en charge de la sécurité maritime ont-ils la sérénité et les moyens nécessaires pour accomplir leur mission ?

 

Après ces années de tourmente judiciaire et de solitude  pour le Commandant Rifat Tahmaz, le cauchemar est maintenant terminé. En cette période de Noël, Commandant, nous vous transmettons ce message de  solidarité maritime.

 

Bernard Le Bihan

Adhérent de l’association Mor Glaz

 

WWW.MORGLAZ.ORG

 

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.