Brest : La digue et le quai EMR se rejoignent

0

Brest, lundi 24 décembre 2018, Comme prévu, le dernier des 26 cylindres métalliques formant la nouvelle digue d’enclôture du polder vient d’être posé à seulement 4 mètres du quai EMR. Cette étape marque la fin d’un chantier maritime conduit depuis 18 mois par les équipes de Vinci, côté quai, et par celles de Bouygues, côté digue. En présence de ses partenaires, le Président Loïg Chesnais-Girard a souhaité se rendre compte, sur place, de l’avancement de ce projet dont la Région est maître d’ouvrage, alors que 6 ha, à terre, sont prêts à accueillir les premiers industriels de la filière énergies marines, début 2019.

 

C’est une phase importante de ce chantier gigantesque et complexe qui s’achève en cette fin 2018 :

> la structure métallique du nouveau quai EMR, longue de 400 m, est en place et sa plate-forme de 100 m de largeest en cours de renforcement à l’arrière, afin d’être en mesure d’accueillir de futurs colis lourds (une fondation d’éolienne pèse 800 t). Cet ouvrage offrira au terminal industriel un accès maritime fiable et sécurisé, ainsi que des conditions logistiques exceptionnelles. C’est le groupement VINCI construction maritime et fluvial/ Vinci Terrassement/ Ménard/ SDI/ IDRA/ GTM Ouest qui a réalisé ce quai haute résistance.

Pendant encore un an, la plate-forme arrière sera recouverte de monticules de terre afin de tasser la couche de sable haute de 6 m déjà déversée, le but étant d’évacuer l’eau par pression.

> sur 900 m, la digue est constituée de 26 cylindres verticaux, solidement plantés dans les fonds marins. Ces gabions en palplanches métalliques forment l’ossature de l’ouvrage. La dernière a été symboliquement posée ce jour. C’est le groupement BOUYGUES TP/ Liziard/ Pigeon/ STPA qui a conduit le chantier. Côté mer, la digue est en train d’être recouverte d’enrochements.

Le casier de 14 ha est fermé, en attente de remblaiement
La jonction des deux ouvrages forme aujourd’hui un casier de 14 ha, actuellement rempli d’eau, qui permettra d’étendre la surface du polder actuel.

Cet espace gagné en mer sera remblayé avec les sédiments marins dragués dans le port, à partir d’octobre 2019. En raison des contraintes liées à la qualité de l’eau en rade, ces opérations ne sont autorisées qu’en hiver. Elles se dérouleront donc en deux temps : sur 2019-2020 puis 2020-2021. Les dragages à la base du quai EMR et dans les chenaux existants du port permettront l’accès nautique au nouveau quai, tout en améliorant celui des quais conteneurs et céréales. Les lots de ces travaux maritimes seront attribués en mars 2019.

À terre, les 40 ha du polder « historique » ont été consolidés et 6 ha de terre-pleins sont aujourd’hui « prêts à l’emploi » : deux ans après le début des travaux de terrassement, la voirie d’accès au quai est praticable, les réseaux principaux ont été posés et un grand parking de 1 100 places est aussi disponible.

Enfin, côté Moulin Blanc et Océanopolis, les travaux d’aménagement paysager se poursuivent : les buttes sont érigées et les plantations en cours. La nouvelle promenade des Brestois, qui permettra de surplomber à la fois le terminal industriel et la rade, sera livrée fin 2019.

 

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.