Manifeste breton : Appel aux forces vives de Bretagne

0

Carhaix, samedi 12 janvier 2019, Pour tous ceux qui souhaitent que les choses bougent enfin et que la Bretagne se retrouve  majeure, réunifiée avec le statut particulier qu’elle mérite, rendez-vous est donné samedi 12 janvier 2019 ( de 10 H à 17 H) à ty ar vro Carhaix autour de la plateforme lancée à l’initiative d’Ar Falz.

Nous sommes à un tournant de notre histoire collective. Il est temps de dresser le constat d’échec de la décentralisation française, près de quarante ans après sa mise en œuvre. La décentralisation offre un voile démocratique à un système d’exploitation territoriale classique dont bénéficie à plein la centralité parisienne. A droit et moyens constants, nos langues sont condamnées au sein de ce système qui vient de fermer la porte à la réunification de notre territoire historique, malgré la demande de consultation formulée par plus de cent mille électeurs de loire atlantique. Notre économie bretonne court à sa perte faute des leviers qui nous permettraient d’orienter nos efforts et de valoriser nos multiples atouts.

Sans doute avons-nous été trop longtemps dupes des promesses et des belles paroles. Mais les paroles ne suffisent plus aujourd’hui, ce sont des actes qu’il nous faut, et surtout le statut qui nous permettra de vivre et de travailler au pays dans la dignité. Ce statut particulier que la loi peut créer est l’unique manière de réunifier notre territoire en usant de la voie du referendum prévu par l’article 72-1 de la Constitution.

Il est temps de mettre toutes les forces vives de Bretagne en mouvement, de faire taire les vieilles querelles, de jeter des ponts entre nos différents domaines de prédilection, car toutes nos revendications qu’elles soit économiques, sociales, culturelles, environnementales, ou territoriales sont intimement liées à la question bretonne.  Faisons comprendre au Pouvoir qu’un statut digne de ce nom pour la Bretagne est la meilleure manière de lutter contre la fracture territoriale qui sévit entre notre péninsule et Paris, comme entre nos métropoles privilégiées par les politiques publiques et le reste de notre territoire délaissé. L’actualité récente devrait leur dessiller les yeux…

Nous ne sommes pas condamnés à choisir entre le système qui nous méprise depuis si longtemps et la haine. Il existe un chemin, celui de la Bretagne au sein d’une France fédérale.

Le jacobinisme, malgré toutes les forces qui le soutiennent, est appelé à disparaître.

L’aventure bretonne commence. Il y a toujours un chemin pour celui qui veux s’émanciper. Il suffit d’y croire et de vouloir.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.