Une belle saison en perspective pour Tanguy Le Turquais et Quéguiner

0

Lundi 28 janvier 2019, Alors que le Figaro Bénéteau 3 Quéguiner a été mis à l’eau ce matin à Hennebont, Tanguy Le Turquais et son nouveau partenaire, Quéguiner, ont déjà le regard tourné vers la Championnat de France Elite de Course au Large, qu’ils disputeront ensemble dans son intégralité.

© DR

Réceptionné il y a deux semaines au chantier Nautymor, le Figaro 3 flambant neuf de Tanguy Le Turquais a été mis à l’eau ce matin à Hennebont, après une un petit chantier de mise en route nécessaire pour que le bateau soit prêt à naviguer. « La mise à l’eau du bateau s’est très bien passée. C’était un vrai moment de bonheur, même si c’était un peu stressant, car j’avais envie que tout se passe bien. J’avais hâte de le voir sur l’eau. Le moteur a démarré et tout s’est bien déroulé », commente l’ancien Ministe, qui a convoyé le bateau jusqu’à Lorient dans la foulée.

Une véritable course contre la montre
Comme tous les marins en lice sur le Championnat de France Elite de Course au Large, Tanguy Le Turquais va devoir se familiariser rapidement avec son nouveau bateau afin d’être prêt pour le coup d’envoi de la saison. « On entame une course contre la montre pour essayer de comprendre comment marche le bateau, que l’on a eu la chance d’avoir eu tôt. On a beaucoup travaillé en amont sur la mise en place d’une méthode de travail et d’outils pour avancer le plus vite possible », glisse le skipper vannetais. « On va naviguer tous les jours pour mettre le bateau au point et arriver le plus prêt possible sur les régates, tout en sachant qu’il restera encore beaucoup de travail à faire », ajoute-t-il.

Un début de saison sur les chapeaux de roues
La saison s’annonce chargée pour Tanguy Le Turquais, qui profitera de la Sardinha Cup et de la Solo Maître Coq pour continuer d’engranger un maximum d’expérience sur ce nouveau support avant de s’aligner pour la 3ème fois au départ de la prestigieuse Solitaire du Figaro. « La saison débutera avec une course en double, que je vais disputer avec Armand de Jacquelot. On se connaît bien pour avoir beaucoup navigué l’un contre l’autre en Mini 6.50. On est aussi de bons copains à terre. C’est lui qui est en charge de la performance sur le bateau et de la mise en place de l’électronique. C’est un très bon navigateur. On se complète bien. La Sardinha Cup permettra un peu de jauger la flotte. C’est important vu que ça sera la 1ère course en Figaro 3 », indique-t-il.

La Solitaire URGO – Le Figaro, l’objectif majeur 2019
« La Solitaire URGO – Le Figaro va se concentrer en Manche cette année. On sait très bien que ça sera extrêmement difficile et que l’expérience est très importante sur ce genre de parcours. On assistera au retour de beaucoup d’anciens vainqueurs de la course. Il faudra faire abstraction de ça et se concentrer sur soi et son bateau. J’ai vraiment hâte d’y être, même si pour l’instant, je préfère me concentrer sur le présent et ne pas tirer de plan sur la comète », avance-t-il.
Si pour l’heure, Tanguy Le Turquais estime « qu’il est encore trop tôt pour se fixer des objectifs clairs », il espère bien inscrire un jour son nom au palmarès de la « reine des courses au large ». « La victoire est un objectif à terme, mais qui n’est pas réalisable tout de suite. Mon objectif est d’être dans les cinq ou dix dans deux ans, et de faire partie des animateurs de la classe dès cette année », conclue-t-il.

Programme saison 2019

Sardinha Cup (25 mars au 14 avril) en double.
Solo Maître Coq (26 avril au 5 mai) en solitaire.
La Solitaire URGO – Le Figaro (27 mai au 30 juin) en solitaire.
Douarnenez – Horta (21 juillet au 18 août) en solitaire.
Tour de Bretagne à la Voile (1er au 14 septembre) en double.

 

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.