URGENT : 800 tonnes de viande avariée, réaction de foodwatch

1
7

Vendredi 1er février 2019, Alors que le ministère de l’Agriculture annonce ce matin avoir retrouvé près de 800 kilos de viande avariée en provenance de Pologne dans neuf entreprises françaises, foodwatch réagit.

« Ce nouveau scandale sanitaire montre une fois de plus que la prévention et la traçabilité des circuits alimentaires sont insuffisants dans les pays européens, alors même que la réglementation en fait une obligation. De la viande avariée de Pologne aurait été retrouvée dans 9 entreprises françaises ?  Nous réclamons la totale transparence : quels sont les fabricants, les marques qui ont commercialisé cette viande ? Quels contrôles avaient été effectués ? Quelles failles ? Quelles mesures sont prises ? », interroge Karine Jacquemart, directrice générale de foodwatch.

L’alerte sanitaire concerne 13 pays de l’Union européenne pour l’instant. Alors que le procès Spanghero de la viande de cheval est en cours à Paris, foodwatch rappelait mi-janvier que les conditions semblent malheureusement réunies pour que de tels scandales puissent se reproduire.

Il devient urgent de briser le cercle infernal qui permet aux scandales alimentaires de s’enchaîner avec un schéma quasi immuable : opacité pour les consommateurs, manque de traçabilité et sous-effectifs criants au sein des organes de contrôle. Six ans après le scandale de la viande de cheval qui a ébranlé l’Europe, foodwatch rappelle l’urgence de mieux protéger les consommateurs et consommatrices.

Voir aussi :

Procès Spanghero (viande de cheval) : un autre scandale est possible, selon foodwatch 

 

1 COMMENT

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.