En route pour la Sardinha Cup !

0

Lundi 25 mars 2019, Après des semaines studieuses au Pôle Finistère Course au Large, Tom et Loïs s’apprêtent à rentrer dans le vif de leur saison. Ce soir, ils prendront la direction de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, ville d’accueil de la Sardinha Cup, la première des cinq épreuves comptant pour le Championnat de France Élite de Course au Large 2019. Ce convoyage, qui sera la dernière navigation avant le prologue de l’épreuve programmé ce samedi, sera une occasion parfaite de valider les derniers détails.

 

© LIOT Jean Marie

Si Tom Laperche et Loïs Berrehar n’ont pas chômé cet hiver, enchaînant les stages de préparation, ils se conditionnent désormais à se confronter à la concurrence en mode « course ». De fait, c’est ce week-end que sera donné le coup d’envoi de la première épreuve de leur saison : la Sardinha Cup. « On est content de rentrer dans le vif du sujet. Clairement, on a hâte d’en découdre et de voir ce que ça donne », annonce le skipper Bretagne – CMB Performance qui retrouvera face à lui une trentaine de duos sur un format de course proche de celui de la fameuse Solitaire Urgo – Le Figaro, avec deux grandes étapes de 395 à 675 milles. « Cette première course sera forcément riche en enseignements car on sait qu’en compétition les choses sont toujours différentes qu’à l’entraînement. En ce qui me concerne, je pars avant tout avec l’objectif de continuer d’en apprendre sur ce nouveau bateau », rappelle Loïs qui, pour mémoire, régatera en double avec Thomas Rouxel.

 

Tom Laperche bataillera, lui, en tandem avec Ronan Treussart. « On sait qu’aller vite c’est bien, mais qu’il faut aussi d’être capables de gérer correctement la stratégie, la fatigue et le reste. Le fait d’être en double sera rassurant. Ça va laisser plus de temps pour observer les choses et permettre d’engranger de la confiance avant de poursuivre le reste de la saison en solo », assure de son côté le skipper Espoir de la Filière qui se réjouit de se jauger au large sur le format si particulier et si exigeant d’une étape de trois-quatre jours en mer, propre à la classe des Figaro Bénéteau. « C’est bien pour apprendre à se connaître soi-même, pour commencer à toucher ses limites », relate Tom qui entamera son convoyage jusqu’à Saint-Gilles-Croix-de-Vie ce lundi en fin de journée.

 

« Il est prévu que l’on parte groupés avec les autres bateaux du Pôle Finistère Course au Large vers 18h30. Ce sera super pour peaufiner les réglages de mât et valider les dernières petites modifications techniques réalisées, notamment sur les voiles. Ce sera aussi bien se tester une nuit complète en mer pour prendre des repères », relate Loïs qui devrait arriver à Port-la-Vie demain aux environs de 8 heures. « On devrait tout faire sur un seul et même bord, propulsé par un flux de nord-est soufflant entre 15 et 20 nœuds. Si on risque d’avoir un peu froid, ça va forcément être sympa et il en faudra en profiter au maximum car ce sera normalement la dernière navigation avant le prologue de la course », termine Tom Laperche qui a rendez-vous pour le warm-up de la Sardinha Cup ce samedi, à 16 heures.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.