Home Actualité Information Bretagne - 7seizh.info Economie Brittany Ferries confirme l’arrivée d’un quatrième nouveau navire

Brittany Ferries confirme l’arrivée d’un quatrième nouveau navire

Mardi 26 mars 2019, La Compagnie bretonne vient de confirmer l’affrètement d’un 3ème ferry type E-Flexer Ce nouveau navire sera le deuxième E-Flexer propulsé au GNL (Gaz Naturel Liquéfié). Il sera construit au chantier naval AVIC de Weihai en Chine et devrait rejoindre la flotte Brittany Ferries en 2023.

 

© Brittany Ferries

Cette nouvelle unité, dont le nom n’est pas encore connu,  sera frétée par le groupe Stena. Lors de sa mise en service, il sera le troisième navire de type E-Flexer de la flotte de Brittany Ferries, à la suite de l’arrivée du Galicia en 2021 et du Salamanca en 2022.

Le contrat d’affrètement qui comporte une option d’achat, constitue une nouvelle étape dans le programme de renouvellement de la flotte et la transition de l’entreprise représentant un investissement d’environ 550 millions d’euros. Programme dans lequel s’inscrit également le Honfleur, actuellement en construction au chantier naval FSG de Flensbourg en Allemagne, et dont la livraison est prévue fin 2019.

Brittany Ferries, premier employeur de marins français, poursuit, avec ce navire, son engagement dans le développement durable. Comme le Salamanca et le Honfleur, cette nouvelle unité sera alimentée au gaz naturel liquéfié (GNL). Plus respectueux de l’environnement, ce combustible permet de réduire le dioxyde de carbone d’environ 20% et de ramener les émissions de dioxyde de soufre et d’azote ainsi que les particules à quasiment zéro.

« Nous nous félicitons de compter un troisième navire de type E-Flexer au sein notre flotte. Plus respectueux de l’environnement, à la pointe de la technologie, offrant de généreux espaces intérieurs et de grand confort, ces nouveaux navires sont particulièrement adaptés à nos routes maritimes longues qui desservent l’Angleterre, L’Espagne et l’Irlande »; commente Christophe Mathieu, Président du Directoire Brittany Ferries.

« L’affrètement nous permet de poursuivre nos plans de renouvellement de la flotte avec la confirmation de 4 nouveaux navires en cinq ans. Cet investissement témoigne, après le Brexit, de notre confiance en l’avenir, et de notre capacité à répondre aux demandes passagers et fret au cours des décennies à venir. Il atteste aussi clairement notre engagement en faveur du GNL et confirme notre volonté d’exploiter des navires plus performants, plus respectueux de l’environnement et plus confortables ».

Les trois navires de type E-Flexer de 42 200 tonnes chacun seront les plus grands de la flotte Brittany Ferries, avec une longueur de 215 mètres permettant de disposer de 3000 mètres linéaires pour les véhicules fret, une capacité d’environ 1 000 passagers et  340 cabines.

A propos de Brittany Ferries

En 1967, un agriculteur du Finistère, Alexis Gourvennec, parvient à fédérer le Comité d’Etudes et de Liaison des Intérêts Bretons (CELIB) et la Société d’Economie Mixte du Nord-Finistère (SEMENF) autour d’un projet aussi novateur qu’ambitieux : contribuer au désenclavement de la Bretagne par son ouverture sur la Grande-Bretagne et l’Irlande.
En 1972 naît la compagnie B.A.I. (Bretagne-Angleterre-Irlande). La première liaison Roscoff/Plymouth, en janvier 1973, est assurée par le navire Kerisnel avec, à son bord, les premiers camions transportant les productions légumières bretonnes. L’histoire de Brittany Ferries commence donc le 2 janvier 1973, juste 24 heures après l’entrée de la Grande-Bretagne dans le Marché Commun. Une première réussite pour la toute jeune compagnie qui s’ouvre rapidement au transport de passagers avant de devenir tour-opérateur.
Brittany Ferries s’imposera rapidement comme leader national du transport maritime français et voyagiste européen : un leader atypique, sous actionnariat privé, aujourd’hui encore détenu par une coopérative agricole bretonne et battant pavillon français.

Brittany Ferries en quelques chiffres aujourd’hui

1er employeur de marins français – Entre 2 400 et 3 100 collaborateurs selon la saisonnalité (dont 1 700 marins) – Chiffre d’affaires : 444.2 millions d’euros/an – 2,63 millions de passagers – 901 000 voitures – 205 400 camions – 6 000 emplois indirects – 14,5 millions de nuitées générées en Europe dont 9,2 millions en France – 12 navires – 12 routes maritimes desservies entre la France, le Royaume Uni, l’Irlande et l’Espagne – 11 ports : Roscoff, Saint-Malo, Cherbourg, Caen-Ouistreham, Le Havre, Plymouth, Poole, Portsmouth, Cork, Santander, Bilbao.

NO COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7seizh.info

GRATUIT
VOIR