Grand Prix Guyader : Jour 3 – Du match à tous les étages !

0
8

Douarnenez, lundi 6 mai 2019, Comme hier, c’est avec de petits airs que les concurrents du Grand Prix Guyader ont composé ce lundi, et si les runs n’ont finalement pas été maintenus en raison de l’instabilité qui s’est installée dans l’après-midi sur le plan d’eau de Douarnenez, des belles manches ont toutefois pu être disputées dans la matinée grâce à un flux de secteur sud-est soufflant entre 7 et 10 nœuds. Pour preuve, les IMOCA et les Class40 se sont affrontés sur un côtier de 19 milles tandis que les ETF 26 et les Windsurfer ont joué des coudes sur des parcours construits. De quoi finir en beauté trois jours de compétition pour le moins variés, mais aussi bousculer quelque peu les classements.

© François Van Malleghem / Grand Prix Guyader

Au final, les équipages d’ARKEA PAPREC, de Serenis Consulting et de Team Pro ont été sacrés vainqueurs de cette 20e édition tandis que Maud Herbert s’est imposée en planche à voile. Et la bonne nouvelle, c’est que l’on n’a pas fini de voir de grands champions animer la baie. D’ici peu, les Dragon et les Diam 24 OD vont, en effet, passer à l’action à leur tour tandis que le départ de la Bermudes 1000 Race Douarnenez – Brest, programmé jeudi à 17 heures, promet d’ores et déjà d’être l’un des grands temps forts de la semaine.

 

 

Trophée IMOCA – Tout Commence en Finistère : une victoire pour un anniversaire

Déjà en tête du classement des IMOCA à l’issue des quatre premières courses, l’équipage d’ARKEA PAPREC mené par Sébastien Simon a enfoncé le clou, ce lundi, remportant la régate du jour, un côtier sous forme de triangle disputé en baie de Douarnenez. « On est parti deuxième mais rapidement, on est parvenu à repasser en tête et à garder notre place jusqu’à la fin. Ça s’est joué essentiellement sur la conduite, hormis sur la fin, à la sortie de la baie, où le vent a tourné de quasiment 100° et où c’est devenu plus technique. De notre côté, on a réussi à toujours garder de la vitesse et à être rapide », a commenté le vainqueur de la Solitaire Urgo – Le Figaro en titre qui s’était entouré, pour l’occasion, d’équipiers solides parmi lesquels Vincent Riou, Nicolas Lunven, Maxime Paul, Kévin Escoffier ou encore Frédéric Denis. « Ce Grand Prix Guyader a vraiment été super, avec à la fois des côtiers et des runs qui restent, par ailleurs, toujours un exercice un peu particulier. Il m’a permis d’apprendre encore énormément sur le bateau et le fait de courir en équipage a été très intéressant car les commentaires des uns et des autres ont été plutôt constructifs. Ça m’a aidé à faire une bonne mise en route avant la Bermudes 1000 Race Douarnenez-Brest qui débute jeudi et qui reste un gros objectif pour moi », a terminé Sébastien Simon qui s‘offre donc une victoire pour sa première course sur le circuit des IMOCA. Un joli cadeau pour son 29e anniversaire qui tombait justement aujourd’hui !

Classement : 1. ARKEA PAPREC (Sébastien Simon) 12 pts ; 2. Maître CoQ (Yannick Bestaven) 28 pts ; 3. Initiatives Cœur (Sam Davies) 33 pts. (9 inscrits)

Trophée Class40 – Armor Lux : et de quatre pour Jean Galfione

Décidément, le Grand Prix Guyader est une épreuve qui réussit bien à Jean Galfione ! Le skipper du Class40 aux couleurs de Serenis Consulting, déjà vainqueur de la compétition en 2012, 2016 et 2018, remporte cette 20e édition, inscrivant ainsi son nom au palmarès de la course pour la quatrième fois, un record ! « C’est d’autant plus génial qu’au départ, on ne devait pas être là mais le bateau n’étant pas encore vendu, on a décidé de ne pas manquer le rendez-vous. On est content parce qu’on ne s’est pas spécialement préparé et qu’il y avait de beaux bateaux parmi la concurrence, à commencer par Beijaflore qui n’est autre que le 40 pieds vainqueur de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2018 avec Yoann Richomme, sous les couleurs de Veedol – AIC », a commenté le navigateur qui s’est offert à la fois le général et la dernière course. « Celle-ci a pourtant été compliquée et elle n’a pas trop bien débuté pour nous. Le team Volvo est parti en tête mais le vent a molli un peu à l’entrée de la baie et dans les phases de molles, on a plutôt été bien inspiré, ce qui nous a permis de passer devant. Après, on a néanmoins dû se battre parce que ça revenait très fort par derrière et que nos concurrents étaient plus toilés que nous. On a fait un changement de voile juste avant l’arrivée. Un piling qui s’est heureusement très bien passé », a commenté l’ex perchiste qui, pour mémoire, s’alignera ce jeudi sur l’épreuve des Diam 24 OD. « Réaliser le doublé, ça risque d’être très compliqué », a assuré Jean Galfione qui fait ses premiers pas en multicoque et qui, par conséquent, garde des ambitions raisonnables.

Classement : 1. Serenis Consulting (Jean Galfione) 14 pts ; 2. Volvo (Jonas Gerckens) 20 pts ; 3. Beijaflore (William Mathelin Moreaux) 22 pts. (7 inscrits)
Trophée Valdys – ETF26 : presque un sans-faute

Le comité de course des ETF 26 avait annoncé la couleur lors du briefing matinal : son ambition était de lancer autant de courses que possible ce lundi. La météo lui aura permis de n’en lancer que deux mais cela aura toutefois suffi à complètement chambouler le classement établit hier après les deux premières régates (pour rappel : la journée de samedi avait été tronquée pour la série en raison des conditions trop musclées). Aussi, ABC Arbitrage Ville de Nice mené par Benoît Marie est finalement remonté de la 4e à la 2e place au général, tandis que Gaspe d’Antoine Koch et Tixwave de Bernard Vananty ont tous les deux rétrogradé d’un rang, terminant respectivement 3e et 4e de la compétition. Aux avant-postes, seul l’équipage de Team Pro skipper par Jean-Christophe Mourniac a conservé sa position malgré une manche de 3e dans la dernière course qui l’empêche de rendre la copie parfaite. « Les gars ont joué sur la gauche du plan d’eau et sont restés empétolés. Ils ont quand même réussi à sauver une 3e place. On aurait bien aimé faire un sans-faute mais on est déjà très content du résultat. Hier, sur le raid, on est vraiment revenu de loin alors on ne se plaint pas d’avoir eu un peu moins de chance aujourd’hui », a commenté Jean-Christophe Mourniac qui avait décidé de laisser la barre à son fils Tim, ce lundi, comme hier lors des runs. « C’est bien aussi d’observer les courses de l’extérieur parfois », a ajouté le Morbihannais qui signe ainsi, avec Matthieu Salomon et Antoine Joubert, une deuxième victoire d’affilée sur le circuit des ETF 26 après celle décrochée le mois dernier, lors du Spi Ouest-France.

Classement : 1. Team Pro (Jean-Christophe Mourniac) 11 pts ; 2. ABC Arbitrage Ville de Nice (Benoît Marie) 19 pts ; 3. Gaspe (Antoine Koch) 20 pts. (5 inscrits)
Trophée Windsurfer – Nautic : retour gagnant

C’est un retour remarqué que vient de signer Maud Herbert à l’occasion de ce Grand Prix Guyader. La Rennaise, multiple championne du monde de planche à voile et représentante tricolore dans cette même discipline aux J.O. de Barcelone 1992 et d’Atlanta 1996, n’avait plus régaté depuis de nombreuses années mais le retour de la Windsurfer l’a motivée à revenir en découdre. Bien lui en a pris puisqu’elle a remporté le National ce lundi. « J’ai profité de l’absence, aujourd’hui, de Faustine Merret. J’ai été très à l’aise le premier jour dans la brise et un peu moins ensuite, mais je me suis bien amusée. Aujourd’hui, je me suis bien donnée au pomping mais j’ai malgré tout laissé la victoire à Hervé Petijean. Je suis évidemment contente de cette première place et presque un peu étonnée. Cela fait des années que je ne navigue plus que l’été, en famille. Jusqu’ici, je ne m’étais pas vraiment posé la question, mais peut-être que je vais songer à continuer (Rires) », a déclaré Maud Herbert. Les autres sont prévenus !

Classement : 1. Maud Herbert (SR Douarnenez) 8 pts ; 2. Faustine Merret (Crocos de l’Elorn Brest) 11 pts ; 2 ex-aequo. Hervé Petitjean (Aloha Attitude) 11 pts ; 4. Loïc Helies (Crocos de l’Elorn Brest) 19 pts ; 5. Anne Herbert (SR Douarnenez) 21 pts. (25 inscrits)
Défi Pom’Potes : le temps de référence battu
Faire mieux que 32,61 nœuds de moyenne sur le parcours de trois milles entre le port du Rosmeur et une bouée mouillée en baie par le kitesurfeur Nicolas Parlier en 2015 : tel était le challenge des concurrents du Défi Pom’Potes du Grand Prix Guyader. Si les conditions de la journée de samedi ont permis d’affoler les compteurs, le temps de référence établit par l’Aquitain (sacré pour la quatrième fois champion du Monde IKA Formula Kite par plus tard qu’hier en Italie) reste cependant invaincu. La meilleure performance de cette 20e édition reste malgré tout remarquable. Sam Goodchild a, en effet, parcouru la distance à la vitesse moyenne de 26,4 nœuds sur son kite à foil.

Classement : 1. Sam Goodchild (Kite à foil) 26,4 nœuds ; 2. Maître CoQ (IMOCA – Yannick Bestaven) 24,2 nœuds ; 3. Initiatives Cœur (IMOCA – Sam Davies) 24 nœuds. (27 classés)

Journée solidaire
L’association Optimiste 29 Handi – Cap dont l’objectif est de rendre la mer accessible à tous et de favoriser la mixité sociale s’est associée au Grand Prix Guyader à l’occasion de cette 20e édition. Ainsi, ce lundi, un total de trente personnes en situation de handicap ou fragilisées par des difficultés économiques a embarqué à bord du Richard Marika, un ancien fileyeur d’une longueur de 19 mètres afin d’assister aux régates du jour. « Nous travaillons depuis neuf ans pour être capables d’offrir aux personnes à mobilité réduite ou en difficulté sociale un moment unique en baie de Douarnenez. A ce jour, nous avons déjà pu faire naviguer 980 personnes. Le Grand Prix Guyader est un formidable évènement pour créer de l’échange et des rencontres, et le sourire des gens qui ont assisté aux régates, que ce soit ce matin ou cet après-midi, fait forcément plaisir », a commenté Chantal Delangle Müller, la présidente d’Optimiste 20 Handi – Cap, rappelant que demain, la journée sera une nouvelle fois placée sous le signe de la solidarité puisque 49 personnes conviées par le Centre Communal d’Action d’Aide Sociale (CCAS) de Douarnenez, en partenariat avec le département du Finistère et la CCIMBO Quimper vivront, elles aussi, la manifestation de l’intérieur.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.