Grand Prix Guyader : Prêts à en découdre à Douarnenez

0

Mercredi 8 mai 2019, Deux semaines après la fin du Spi Ouest-France et après une journée d’entraînement sur site, l’équipage de Cheminées Poujoulat et les 19 autres Diam 24 OD engagés dans la 20e édition du Grand Prix Guyader vont entrer dans le vif du sujet, ce jeudi. Durant trois jours, ils vont en découdre en baie de Douarnenez, à la fois sur des raids côtiers et des parcours en stade nautique. Pour Robin Follin, Gaulthier Germain et Antoine Rucard, l’objectif est double : il s’agit, d’une part, d’engranger des points pour le classement des Tour Series et, d’autre part, de continuer de jouer aux avant-postes comme ils le font depuis le début de la saison.

DR

Trinité-sur-Mer lors du week-end de Pâques, c’est à présent dans le cadre du 20e Grand Prix Guyader à Douarnenez qu’ils ont rendez-vous. « Si la dernière fois on s’est affronté sur des grands parcours construits en baie de Quiberon, cette semaine, on va retrouver des formats de courses similaires à ceux du Tour Voile. En ce sens, on va de nouveau s’élancer au reaching. La journée d’entraînement mise en place hier par le dispositif Team France Jeunes nous a permis de refaire un focus sur ce type de départ, mais aussi de nous remettre un peu le bateau en mains », a commenté le barreur du team Cheminées Poujoulat dont l’échéance principale de la saison est prévue de débuter dans moins de deux mois. « Le Tour arrive assez vite mais avant ça, on a encore un bon bloc de nav’ avec pas mal de choses à voir. Ce qui est bien, c’est que depuis un petit moment maintenant, pas mal de points sont très clairs dans notre équipage. Par conséquent, aujourd’hui, notre but, c’est enquiller des victoires de manche. On sait qu’un petit groupe de 5-6 bateaux, voire 7, est un petit cran au-dessus mais on voit bien, à mesure que la saison avance, que ceux qui sont arrivés un peu plus tardivement sur le circuit élèvent doucement mais sûrement leur niveau de jeu. Cela laisse encore moins le droit à l’erreur», assure le Varois qui, pour sa part, signe sa première participation au Grand Prix Douarneniste. «

Hier, j’ai découvert le plan d’eau. La baie est assez fermée et ça a l’air plutôt sympa mais j’avoue que ne me focalise par trop sur l’environnement. Ce que je regarde surtout, c’est l’emplacement des bouées », s’amuse Robin, focalisé sur son objectif estival. « Le but, c’est de répéter ses gammes au maximum. Peu importe le site et les conditions. On fait avec ce qu’on a, exactement comme lors du Tour où ça change tout le temps. Ce qui compte, c’est que tous les prétendants à la victoire au Tour Voile 2019 sont là et que ça promet de la belle bagarre », a terminé Robin Follin.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.