Les enjeux de la Bermudes 1000 Race

0
13

Douarnenez, mercredi 8 mai 2019, C’est demain, jeudi 9 mai à 17h, que sera donné à Douarnenez le départ de la BERMUDES 1000 RACE, première épreuve inscrite au calendrier des Globe Series 2019. Reporté en raison d’une violente dépression, le coup d’envoi de cette course de 2000 milles libérera 17 solitaires impatients de s’élancer pour mener à bien leurs objectifs divers.

6 des 17 solitaires qui prendront le départ de la BERMUDES 1000 RACE, demain à 17h00
© Photo : Marine Kerduel / IMOCA

Initialement prévu ce mercredi 8 mai à 13h, le départ de la Bermudes 1000 Race a été reporté de 28 heures. « L’idée est de faire partir les coureurs dans des conditions plus sereines, en arrière du violent système dépressionnaire qui aborde la Bretagne », explique Jacques Caraës, le directeur de course.« La Bermudes 1000 Race Douarnenez-Brest est la course inaugurale de la saison en IMOCA, certains bateaux ont été remis à l’eau très récemment et pour six marins ce sera la toute première épreuve en solitaire en IMOCA. »

 

 

 

Ambitions légitimes pour Sam Davies, Boris Herrmann, Sébastien Simon et Yannick Bestaven
Sur le papier, quatre marins semblent en mesure d’assumer le statut de favori. Lors du Grand Prix Guyader disputé les jours derniers, la Britannique Sam Davies a pu tester en équipage ses nouveaux foils immenses, avec succès. Si elle parvient à en tirer une bonne partie du potentiel en solo, la navigatrice britannique sera une concurrente redoutable.
Actuellement 4e au classement des Globe Series, Boris Herrmann peut espérer prendre la tête du Championnat, en l’absence des trois marins qui le précèdent au classement (Paul Meilhat, Yann Eliès et Alex Thomson). Le skipper allemand a beaucoup navigué sur son foiler. Confiant, méthodique, il sera à surveiller de très près.

Pour Sébastien Simon ce sera sa toute première course en solo en IMOCA, mais il a récemment bouclé deux transatlantiques (une en double et l’autre en faux solo) et remporté le Grand Prix Guyader. Le skipper d’Arkéa-Paprec tentera donc de confirmer en course sa montée en puissance.

Quant à l’expérimenté Yannick Bestaven, 2e du Grand Prix Guyader avec son équipage, il est également dans une spirale positive et a à cœur de faire une belle performance pour sa première en solitaire à bord de son foiler.

Les « outsiders »
Actuellement 9e au classement des Globes Series, Fabrice Amedeo dispose d’une belle expérience en IMOCA et d’un bateau lui permettant d’accroître ses ambitions sportives. Egalement bien installés dans le Top 10 des Globe Series, Stéphane Le Diraison, Damien Seguin et Arnaud Boissière sont beaucoup d’arguments à faire valoir et les moyens de bien faire. En cas de belles performances, ils pourront monter encore au classement du Championnat du monde IMOCA.

Tous les signaux sont au vert pour Ari Huusela, 11e de la Route du Rhum 2018. S’il confirme ses bonnes dispositions et boucle la Bermudes 1000 Race, il gravira d’une marche supplémentaire vers son grand objectif : devenir en 2020 le premier Finlandais de l’histoire du Vendée Globe.

Avec son emblématique IMOCA lancé en 1998, Alexia Barrier (15e de la Route du Rhum 2018) se battra avec ses armes et pourra compter sur sa monture très fiable tout au long de l’exigeant parcours de la Bermudes 1000 Race.

Engranger les premiers milles
Six marins n’ont pas encore débloqué leur compteur de milles dans la perspective de la qualification au Vendée Globe 2020-2021 : Maxime Sorel, Giancarlo Pedote, Clément Giraud, Miranda Merron, Denis Van Weynbergh, et Pip Hare. Tous, à l’exception de Miranda Merron, sont bizuths en solitaire sur IMOCA. Pour chacun de ces coureurs, l’objectif primordial est clairement de prendre ses marques et de boucler le parcours. Mais en bons compétiteurs, ils se prendront très certainement au jeu de la régate…

Les 17 inscrits à la Bermudes 1000 Race :
• Fabrice Amedeo (Newrest-Art & Fenêtres)
• Alexia Barrier (4myplanet)
• Yannick Bestaven (Maître CoQ)
• Arnaud Boissières (La Mie Câline-Artipôle)
• Manuel Cousin (Groupe Setin)
• Sam Davies (Initiatives Cœur)
• Clément Giraud (Envol)
• Pip Hare (Superbigou)
• Boris Herrmann (Malizia Yacht Club de Monaco)
• Ari Huusela (Ariel 2)
• Stéphane Le Diraison (Time For Oceans)
• Miranda Merron (Campagne de France)
• Giancarlo Pedote (Prysmian Group)
• Damien Seguin (Groupe Apicil)
• Sébastien Simon (Arkea-Paprec)
• Maxime Sorel (V and B-Sailing Together)
• Denis Van Weynbergh (Eyesea.be)

 

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.