Bermudes 1000 Race, c’est parti !

0

Jeudi 9 novembre 2019,C’est à 17h, ce jeudi 9 mai, qu’a été donné à Douarnenez le départ de la Bermudes 1000 Race, première épreuve des Globe Series en 2019. Les conditions étaient idéales pour les 17 solitaires en lice (13 hommes, 4 femmes), avec un vent d’Ouest de 12 nœuds. Devant leurs étraves, un parcours de 2000 milles à destination de Brest avec des passages au phare du Fastnet (mer d’Irlande) et au niveau d’un waypoint au large des Açores. La météo s’annonce variée, donc complexe, tout au long de cette épreuve que les premiers devraient terminer en un peu plus d’une semaine.

Top Départ de Douarnenez © Simon Jourdan / Bermudes 1000 Race

Vent de 12 nœuds, houle résiduelle de moins d’un mètre, belles éclaircies : c’est dans des conditions parfaites que 17 skippers de la classe IMOCA ont pris ce jeudi à Douarnenez le départ de la deuxième édition de la Bermudes 1000 Race. Certains ont été agressifs sur la ligne, à l’instar de Yannick Bestaven (Maître CoQ), Sam Davies (Initiatives Cœur), Sébastien Simon (Arkea Paprec) ou encore Maxime Sorel (V&B-Sailing Together). D’autres ont été plus prudents, soucieux de ne pas prendre de risques en ce tout début de course. C’est au près serrés que les marins sont sortis de la baie de Douarnenez, avec quelques virements à la clé. A la bouée de danger isolé Basse Vieille, devant le cap de la Chèvre (presqu’île de Crozon), c’est la Britannique Sam Davies qui emmenait la flotte, devant Clément Giraud, Sébastien Simon, Manu Cousin et Giancarlo Pedote.

« La météo aléatoire va nous réserver pas mal de surprises. »
Une fois passé le cap de la Chèvre (presqu’île de Crozon), les marins ont pu mettre cap sur Ouessant à une allure plus abattue. Les conditions vont sérieusement mollir dans la nuit et un choix stratégique devra être effectué : passer à l’Est ou à l’Ouest du DST (Dispositif de Séparation de Trafic) d’Ouessant. Le premier dilemme parmi bien d’autres à venir tant les conditions s’annoncent variées et complexes tout au long du parcours. « La météo aléatoire va nous réserver pas mal de surprises », résumait Sébastien Simon peu avant le lancement de la Bermudes 1000 Race. « On va pouvoir se creuser la tête sur les options », se réjouissait pour sa part Damien Seguin (Groupe Apicil), tandis qu’Arnaud Boissières (La Mie Câline-Artipôle) prévenait : « Je m’attends à beaucoup de manœuvres et de changements de voiles. Toute la garde robe devrait y passer ! »

Impressions des marins avant le départ de la Bermudes 1000 Race

Sébastien Simon (Arkea Paprec) : « Je me sens à l’aise sur ce bateau à bord duquel j’ai effectué une transatlantique en faux solo. Mais psychologiquement c’est toujours différent d’être vraiment seul à bord… J’ai l’habitude de naviguer en solitaire, mais pas en IMOCA. J’ai une grosse marge de progression mais je suis un compétiteur donc je vais essayer de gagner ! »
Yannick Bestaven (Maître CoQ) : « Le solo est une découverte sur mon nouveau foiler qui semble très compétitif. Nous partons dans des conditions météo clémentes, ce qui va permettre à tout le monde de se mettre en confiance. Finir la course est clairement l’objectif numéro 1. Mais je me connais, je sais très bien que je me laisserai prendre au jeu de la régate. Un podium serait un beau résultat, la cerise sur le gâteau. »
Denis Van Weynbergh (Eyesea.be) : « C’est une grande première en solitaire pour moi à bord d’un IMOCA. J’ai l’impression de jouer un match de Ligue des Champions ! Le bateau est prêt, ma petite équipe composée de bénévoles a bien travaillé. J’aborde ce défi de manière joyeuse, avec l’objectif de finir et d’apprendre. »

Rappel des 17 inscrits au départ de la Bermudes 1000 Race :

• Fabrice Amedeo (Newrest-Art & Fenêtres)
• Alexia Barrier (4myplanet)
• Yannick Bestaven (Maître CoQ)
• Arnaud Boissières (La Mie Câline-Artipôle)
• Manuel Cousin (Groupe Setin)
• Sam Davies (Initiatives Cœur)
• Clément Giraud (Envol)
• Pip Hare (Superbigou)
• Boris Herrmann (Malizia Yacht Club de Monaco)
• Ari Huusela (Ariel 2)
• Stéphane Le Diraison (Time For Oceans)
• Miranda Merron (Campagne de France)
• Giancarlo Pedote (Prysmian Group)
• Damien Seguin (Groupe Apicil)
• Sébastien Simon (Arkea-Paprec)
• Maxime Sorel (V and B-Sailing Together)
• Denis Van Weynbergh (Eyesea.be)

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.