24 collectifs nantais appellent la métropole à déclarer l’état d’urgence climatique

Nantes, Jeudi 23 mai 2019, à la veille de deux nouvelles journées nationales de mobilisation, plus d’une vingtaine de collectifs locaux lancent un appel citoyen pour que Nantes Métropole se déclare en état d’urgence climatique sans délai et que l’ensemble de ses décisions soit pris en tenant compte de leurs impacts sur le climat et la biodiversité.

Cet appel, fruit d’une coopération de deux mois entre des collectifs venus d’horizons différents, exige que par cette déclaration, Nantes Métropole prenne quatre mesures fortes en matière d’information du public, de processus décisionnel et de participation des citoyens.
A travers ces mesures, le groupe « Urgence Climatique Nantes »  veut que les décisions prises par le conseil métropolitain et les services techniques, s’alignent sur les exigences climatiques actuelles. Mais aussi que les citoyens soient associés de manière continue et indépendante à cette démarche.

Photo P.Peneau
Lancement de l’appel à déclaration de l’état d’urgence climatique

Avec cette démarche, le groupe « Urgence Climatique Nantes » cherche à se démarquer des autres déclarations d’urgence climatique apparues dans d’autres villes en France et à l’étranger, qui ne proposent aucune mesure concrète pour répondre à la situation de plus en plus alarmante.
Selon Patricia des Amis de la Terre 44   » le simple fait de déclarer l’urgence ou l’état d’urgence climatique, comme à Strasbourg et Mulhouse ou à une échelle étatique, en Angleterre et en Irlande, n’a qu’une portée symbolique ; cette déclaration doit s’adosser à des actions fortes et des choix cohérents dans les politiques publiques car les enjeux environnementaux et climatiques ne sont pas de simples variables d’ajustement « .

 

Les signataires estiment que comme à l’échelle nationale, les élus locaux ont le devoir de dire la vérité sur les impacts que le dérèglement climatique et l’effondrement de la biodiversité ont d’ores et déjà sur nos vies et de prendre des mesures ambitieuses afin de préserver la biodiversité,  réduire les inégalités, sortir de la société de consommation et d’accompagner socialement toutes les mesures de réorganisation profonde de la société.
Ils rappellent qu’en octobre dernier, le GIEC préconisait des mesures radicales et immédiates pour rester sous la barre des 1,5 C° et que le groupe d’experts avait précédemment indiqué que les leviers d’actions pour réduire de 50 à 70 % nos émissions de gaz à effet de serre se situent au niveau local.

Tag à la craie « Urgence climatique Now »
rue de la Patouillerie, Nantes

Pour Benjamin Heinrich de Virage Énergie climat Pays de la Loire,  » des bouleversements profonds agitent la société : au sujet du climat et de l’environnement, les citoyens ne se contentent plus des « petits pas » et n’hésitent pas à se mobiliser massivement comme ils le feront à nouveau dès les 24 et 25 mai ; ils  expriment aussi les injustices auxquelles ils sont confrontés et la volonté d’être associés plus fortement aux processus de décision, comme le démontre depuis des mois le mouvement des Gilets Jaunes ».

 

Pour les signataires, cette initiative est la première pierre d’un travail collectif à poursuivre afin de répondre à l’urgence sociale et climatique. Ils appellent toutes les citoyennes et tous les citoyens à signer et soutenir cet appel dès aujourd’hui sur http://urgenceclimatnantes.wesign.it/fr

À l’issue de la conférence de presse, les membres des collectifs présents sont allés déposé le texte de l’appel au siège de Nantes Métropole.

À ce jour, les signataires sont :

Retrouvez l’appel sur :

urgenceclimatnantes.wesign.it/fr

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.