Elections : le Parti Nationaliste Basque et EH Bildu font le plein

0
27

Dimanche 26 mai 2019, Le deux partis abertzale améliorent leurs scores de 2015, au Pays Basque Sud. Le Parti nationaliste basque obtient 433 000 voix dans les trois provinces où il se présentait, alors que EH Bildu en recueille 314 415 dans les quatre provinces.

En partenariat avec le média Mediabask et avec leur accord nous partageons leur information

Unai Rementeria frôle la majorité absolue à la députation de Bizkaia avec 25 sièges sur 51.

Le Parti nationaliste basque (PNB) est le vainqueur de ce dimanche 26 mai, si l’on prend en compte les résultats des élections “provinciales”, celles des députations et celles de Navarre. Cependant, il n’est pas le seul à progresser en nombre de voix, puisqu’EH Bildu et le Parti socialiste améliorent également leurs résultats par rapport à ceux de 2015.

Le parti historiquement hégémonique dans la Communauté autonome basque a recueilli 433 000 bulletins, soit 29,92 % des voix dans les scrutins provinciaux. Près 72 700 voix de plus qu’il y a quatre ans. Le PNV s’est présenté dans les députations d’Araba, Bizkaia et Gipuzkoa où il a conservé les clés de ces institutions locales.

Derrière lui, EH Bildu attire de nouveaux électeurs. La coalition abertzale de gauche obtient 314 415 voix (21,70 %) et engrange ainsi 23 817 bulletins supplémentaires sur les quatre provinces du sud, puisqu’elle se présentait aussi en Navarre. Un résultat bien plus important dans les élections municipales, puisqu’elle rassemble en tout 346 905 électeurs, un des rares dans ce cas.

Le PSOE, lui, améliore son score de près de 58 000 voix, et passe de 192 596 à 258 487 voix. Cela correspond à l’addition des résultats obtenus par le Parti socialiste navarrais et le Parti socialiste d’Euskadi. Une tendance généralisée dans l’Etat espagnol depuis les élections législatives à Madrid du 28 avril dernier, grâce auxquelles Pedro Sanchez s’est maintenu à la tête du Gouvernement.

Parmi les partis en perte de vitesse, apparaît Podemos. Bien qu’en quatrième position, il perd 68 106 voix dans le Communauté autonome basque et en Navarre. Mieux positionnée pour gouverner une institution, la coalition navarraise Navarra Suma (droite) perd pourtant elle aussi des voix. Les partis qui la composent, les régionalistes d’UPN, le Partido Popular et Ciudadanos, comptaient à eux trois 5 000 voix de plus que lors de ce scrutin, dans lequel ils rassemblent 119 722 électeurs. En revanche, la courbe s’inverse dans les municipales, puisqu’ils améliorent leurs scores et obtiennent cette fois 104 000 voix.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.