La prochaine saison des Moules de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel approche !

0
4
© Clotilde Audroing Philippe

Mardi 18 juin 2019, Avis aux gourmets ! Après 11 mois d’élevage, les Moules de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel, seules détentrices d’une Appellation d’Origine Protégée (AOP), s’apprêtent à faire leur retour sur les étals. Dernières lignes droites pour les mytiliculteurs avant de les détacher de leurs perchoirs. Préparez vos papilles pour l’ouverture de saison dans les prochaines semaines !

© Clotilde Audroing Philippe

Un produit élevé dans un écosystème unique

Le port du Vivier-sur-Mer (en Bretagne), au cœur de la Baie du Mont-Saint-Michel, abrite un savoir-faire détenu par les mytiliculteurs depuis 1954 : l’élevage de la moule sur bouchot. Ce mollusque à coquille robuste bénéficie d’un environnement naturel d’exception entre terre et mer, bercé au gré des plus grandes marées d’Europe !

Comment les reconnaître ?

La Moule de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel bénéficie des richesses biologiques du terroir et est particulièrement riche en fer, calcium, zinc ou encore sélénium. On la reconnaît à sa chair colorée, onctueuse et légèrement sucrée sous sa coquille noire et bien bombée.

Rappel des dates de la saison :

Les dates d’ouverture et de clôture de la récolte sont fixées chaque année entre juillet et février par l’INAO (Institut National de l’origine et de la qualité). Période durant laquelle la belle de la Baie correspond au strict cahier des charges imposé par sa certification AOP. La date exacte de lancement de la saison sera communiquée après le comité de dégustation.

Les nouvelles recettes :

Tartines gratinées aux Moules de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel
Moules de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel au bouillon coco citronnelle
Papillote de Moules de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel et sa sauce vierge
Trio de Moules de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel en tapas
Conseil du mytiliculteur : Pour préserver toutes ses saveurs, les mytiliculteurs privilégient une cuisson sans eau, à couvert dans un grand faitout. Quelques minutes suffisent pour voir le coquillage s’ouvrir : il faut compter une portion de 700 grammes par personne.

Retrouvez d’autres recettes originales pour cuisiner les Moules de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel dans notre cahier.

L’AOP, gage de qualité au niveau européen

Après avoir reçu un premier signe officiel AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) en 2006, le premier décerné à un produit de la mer, la Moule de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel gravit les marches de la reconnaissance européenne en se voyant décerner, en 2011, l’Appellation d’Origine Protégée. Une protection supplémentaire, gage de l’origine, de la qualité et de la culture particulière de ce produit. Ces appellations mettent également en lumière le travail des mytiliculteurs, dont chaque geste figure désormais dans un cahier des charges qui garantit l’authenticité de ce mode d’élevage.

Pour venir découvrir le travail des mytiliculteurs et suivre la récolte des Moules de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel merci de contacter mathilde@rivacom.fr

 

À propos du Comité
Le Comité « Moules de bouchot de la Baie du Mont-Saint-Michel » regroupe 49 opérateurs en AOP (exploitants et conditionneurs), soit 250 salariés, qui veillent sur 318 000 pieux. Avec une production moyenne de 10 000 tonnes par an soit 20 % des moules de bouchot produites en France et un chiffre d’affaires de l’ordre de 20 millions d’euros, le Comité constitue un acteur de taille dans l’économie locale.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.