Algues vertes | Il y a urgence à activer le levier réglementaire

0
2

Lundi 1 juillet 2019, Dans les baies de Douarnenez, Fouesnant, Saint-Brieuc, le constat est partagé : les algues vertes sont de retour et en masse. Alors que l’été a commencé et que les baigneurs sont nombreux, le problème des marées vertes est loin d’être réglé. Eau et Rivières de Bretagne demande des mesures d’urgence et le fera savoir lors de la réunion sur la « directive nitrates », ce mercredi 3 juillet, à la Préfecture de Région.
Remontée des concentrations en nitrate dans les rivières bretonnes en 2018, reprise des fortes proliférations d’algues vertes en Bretagne en 2019 : Eau et Rivières de Bretagne demande à l’État de changer de trajectoire et de prendre des mesures réglementaires pour réduire rapidement le nitrate dans les eaux.

 

Dans un communiqué de janvier 2019, Eau et Rivières de Bretagne s’exprimait déjà ainsi : « Il n’est pas de programme volontaire efficace qui ne s’accompagne d’un volet réglementaire mis en place par l’Etat. De ce point de vue le dernier Programme d’Action Régional « nitrates » (PAR6), n’offre malheureusement pas d’outils permettant aux bassins versants Algues Vertes d’agir contre les tenants de l’immobilisme. La Région nous l’a dit il y a un an, « il n’y aura pas de PLAV3. Si nous échouons cette fois-ci, il faudra passer par du réglementaire ». C’était malheureusement déjà le discours de l’État en 2012. Avec un PAR6 imparfait, la Bretagne a raté une occasion de s’assurer d’être cette fois-ci dans le bon train ».

+ Lire la suite

source : www.eau-et-rivieres.org

 

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.