Alsace : Beaucoup de bruit pour rien !

Vendredi 12 juillet 2019,La loi portant création de la Collectivité Européenne d’Alsace a été définitivement validée par la commission mixte paritaire.

Des heures et des jours de débats et de gesticulations entre le Sénat et l’Assemblée nationale pour surtout ne s’autoriser aucune marge de manœuvre hors du cadre imposé dès le départ par le chef de l’État : l’Alsace n’aura pas le statut particulier accordé à d’autres collectivités, Corse, Lyon, Paris, et ne sortira pas du Grand Est. Et tant pis pour les plus de 80 % d’Alsaciens qui dénoncent une fusion territoriale insensée.

L’Alsace rétrograde au rang de grand département et reste sous la tutelle d’une grande région honnie. Un marché de dupes ! Que gagne-t-elle à délester l’État de l’entretien des routes nationales ? Quel avantage concret au nom pompeux dont on l’affuble ?

Décidément, il n’y a rien à attendre d’un pouvoir central qui méprise le droit des peuples et bafoue les principes de la démocratie. Il n’y a rien à espérer de la part d’élus qui se soumettent à un tel système !

Le peuple alsacien peut compter sur Unser Land pour défendre ses intérêts et ses droits.

Andrée Munchenbach
Secrétaire fédérale

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.