Home Annonces Culturelles Brest : Les plaques de rues brestoises en français et en breton

Brest : Les plaques de rues brestoises en français et en breton

Samedi 20 juillet 2019, Symboliquement, ce sont les ponts brestois qui seront les premiers dotés de plaques bilingues français-breton cet été. Ce renforcement de la protection d’un patrimoine vivant a débuté ce 19 juillet avec le « pont rekourãns ».

Ayant pour objectif d’atteindre  le niveau 2 de la charte Ya d’ar Brezhoneg, niveau 2 de la charte Ya d’ar Brezhoneg, la ville et la métropole de Brest s’engagent à remplacer les plaques de noms de rues par des panneaux bilingues. « Nous allons les renouveler au fur et à mesure, précise Yann Guével, adjoint en charge de la charte Ya d’ar Brezhoneg, car il y en a 30 000 à Brest et il n’est pas question de tout faire en même temps ! Pour commencer, les plaques des ponts seront remplacés cet été. »

Yann Guevel et Reza Salami, adjoints au maire, ont dévoilé le 19 juillet la première plaque bilingue français-breton, à l’entrée du pont de Recouvrance, côté rue du Siam.
© Christelle Hall

Les deux langues à égalité
Chaque année, le service signalisation de la Ville renouvelle entre 500 et 700 plaques  (environ 35€HT la plaque). L’office public de la langue bretonne, partenaire de la charte votée en 2017, est chargée de traduire les noms en breton (sauf les noms propres) et de proposer plusieurs options. « Aujourd’hui, symboliquement, c’est l’affichage qui bénéficie du bilinguisme, précise l’élu,avec un souci d’un traitement à égalité entre le français et le breton. Mais la charte concerne également le soutien de la filière bilingue à l’école ou encore la traduction de documents administratifs. »

 

 

Pour Réza Salami, adjoint au maire en charge du quartier du centre-ville, « Brest fait des efforts pour veiller sur ce patrimoine extraordinaire qu’est la langue bretonne, vecteur de culture, avec pour objectif qu’elle retrouve des locuteurs. »
D’ailleurs, pour bien commencer, le pont de Recouvrance se prononce comment en breton ? « Ilfaut accentuer légèrement le t de pont à la fin, qui ressemble à un d, et mettre la tonalité sur la dernière syllabe de Rekourãns. » Ah Ya !

source Brest.fr

NO COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
7seizh.info

GRATUIT
VOIR