Pays Basque : Les portraits volés de Macron ressurgiront au moment du G7

0
3

Jeudi 25 juillet 2019, Bizi! a décroché le 125ème portrait du président français Emmanuel Macron à la mairie d’Espelette ce mercredi 24 juillet, un mois avant le début du sommet du G7. Les portraits décrochés réapparaitront le dimanche 25 août au matin, en plein G7, à Bayonne.

En partenariat avec le média Mediabask et avec leur accord nous partageons leur information

Le 125ème portrait d’Emmanuel Macron a été décroché à Espelette. ©Bizi

Au total, 125 portraits du président Emmanuel Macron ont été décrochés des mairies de tout l’Hexagone. Le mouvement a annoncé qu’un nouveau décrochage a eu lieu ce mercredi 24 juillet, à la mairie d’Espelette. Commune dans laquelle Brigitte Macron avait été reçue dans le cadre d’une visite liée à la préparation du G7 et que devraient bientôt « visiter les conjoints des chefs d’Etat et de gouvernement du G7 », selon Bizi!.

Fin mai, le mouvement altermondialiste avait annoncé que l’objectif principal était de décrocher un total de 125 portraits présidentiels pour dénoncer « le vide » de la politique environnementale et sociale du président de la République. Un total de 80 personnalités avaient publié un appel pour participer à cette démarche.

L’objectif est de dénoncer à l’occasion du G7 « devant les 3 500 journalistes venus du monde entier, que la politique nationale du président Macron en matière d’environnement et de justice sociale ne correspond en rien à ses grands et beaux discours internationaux, dans lesquels il se positionne comme leader mondial du climat », rappelle Bizi!. Un objectif atteint, mais qui ne symbolise pas la fin des actions.

Bizi! annonce que l’ensemble des portraits décrochés ressurgiront lors d’une conférence de presse organisée le dimanche 25 août à Bayonne, en centre-ville. Il s’agira du deuxième jour du G7, pour lequel de nombreuses interdictions ont été prononcées, dont celle de manifester à Anglet, Biarritz et… Bayonne. Pour Bizi!, ce sera l’occasion de pointer « l’énorme fossé séparant les grands discours internationaux du président Macron sur le climat, les beaux objectifs affichés par son gouvernement à l’horizon 2050, les objectifs de l’accord de Paris et la politique réelle du même gouvernement Macron, ses actes et décisions concrètes et quotidiennes ».

Le dernier portrait décroché au Pays Basque, le 106ème, avait eu lieu à Bardos. Durant ces derniers mois, les militants ont mené des actions de retrait de portraits dans les mairies de Biarritz, Ustaritz, Arcangues, Bidart, Guétary, Saint-Jean-de-Luz, Mauléon, Saint-Jean-Pied-de-Port, Saint-Pée-sur-Nivelle, Bardos et donc Espelette aujourd’hui.

Ces actions de décrochage à travers tout l’hexagone ont eu des conséquences judiciaires pour certaines d’entre elles. Le bureau de lutte anti-terroriste (BLAT) a même été saisi. Au total, 136 activistes ont été auditionnés, 85 ont été placés en garde-à-vue, dont 45 sont appelés à comparaître dans 14 procès

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.