Pays Basque : Sommet du G7 : informations au compte-goutte

0
3

Samedi 28 juillet 2019, Il reste moins d’un mois avant le sommet du G7. Les informations publiques publiées au compte-goutte laissent entendre que les mesures de prévention seront aussi prises au-delà des frontières de la commune de Biarritz.

En partenariat avec le média Mediabask et avec leur accord nous partageons leur information

Une nouvelle réunion organisée par les opposants au G7 aura lieu le lundi 29 juillet à Hendaye. ©Bob EDME

Mieux vaut prévenir que regretter. En effet, le sommet du G7, ses mesures de sécurité et les actions du contre-sommet sont les motifs de craintes pour beaucoup de personnes gérant des commerces, mais aussi pour le service public. Des réunions ont lieu ces jours-ci afin d’éclaircir certains doutes pour les organisateurs. Personne ne sait vraiment ce qu’il va se passer. Voici un nouvel état des lieux des informations que l’on a entre les mains.

Contre-sommet. Le maire d’Hendaye Kotte Ecenarro et le sous-préfet ont répondu aux questions des commerçants hendayais lors d’une réunion ayant eu lieu le 22 juillet. Si le premier édile a souligné que l’organisation du contre-sommet du G7 à Hendaye était un choix de l’Etat imposé à la commune, « rien ne serait pire que de s’y opposer ». Il a ainsi donné quelques précisions sur la tenue de ce contre-sommet qui débutera le 19 août.

Les activités auront lieu les 21, 22 et 23 août, de 10 heures à 19 heures. Les tables rondes seront proposées à Ficoba, à Irun. Un chapiteau sera monté au port de Caneta. Même si ce n’est pas encore acté, le cinéma ou l’école Jean Jaurès pourraient aussi accueillir quelques animations.

En ce qui concerne la manifestation ayant lieu le samedi 24 août, elle se déroulera à Hendaye, de 11 heures à 13 heures, dans un cadre légal, puisque la préfecture l’a autorisée. Certains axes de circulation de la commune d’Hendaye seront donc fermés durant deux heures.

« Toute la ville bénéficiera de la même protection », annoncent le sous-préfet et le maire d’Hendaye. Selon les autorités, il n’y a pas de raisons pour que les commerçants ferment leurs portes, puisqu’ « aucune menace n’est caractérisée à ce jour ». Le sous-préfet a voulu calmer les craintes des commerçants en présentant les dispositifs mis en place pour répondre à l’événement. Plus d’informations seront apportées par les organisateurs du contre-sommet dans une nouvelle réunion qui aura lieu le 29 juillet à 19h30, à la mairie.

Musée basque. Le Musée Basque et de l’histoire de Bayonne a communiqué qu’il sera fermé au public durant le sommet, du 24 au 26 août.

Crèches. Le choix de rester ouvertes ou non durant le sommet est donné pour les crèches, notamment celles de Bayonne. Gérée par la Caisse d’Allocation Familiale, la crèche associative Pirouette sera fermée, du vendredi 23 au lundi 26 août. Comme l’ont expliqué les employés, l’une des raisons est la difficulté que rencontreront les employés pour pouvoir y accéder. Décision non-partagée par la crèche l’Arche de Noë, qui prend les vacances avant, mais reviendra et restera ouverte durant l’événement.

Brigades de Gendarmerie. Enfin, du 10 au 31 août, 24 brigades territoriales, une brigade de recherches et sept brigades motorisées seront créées spécialement à l’occasion du G7. Un décret du 22 juillet précise que les « militaires affectés seront compétents dans les Pyrénées-Atlantiques », ainsi que dans les Landes.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.