CONSTRUIRE L’ALTERNATIVE AU STATU QUO NÉOLIBÉRAL ET AU RETOUR EN ARRIÈRE JACOBIN !

Mardi 27 août 2019,Considérant que le jacobinisme français nie le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et que le néolibéralisme aggrave les inégalités économiques, sociales et territoriales, désagrège les liens sociaux, accélère le dérèglement climatique, concentre les pouvoirs dans les mains de quelques-uns, affaiblit la démocratie et détruit, à petit feu, la diversité culturelle et linguistique de nos territoires.

Considérant la progression que l’alternative qui se renforce dans certains États européens, voire ailleurs dans le monde, est la conjugaison du pire du néolibéralisme actuel, de l’individualisme forcené, de la banalisation du racisme et de la xénophobie et du retour en arrière jacobin ultra-centralisateur et destructeur pour nos identités territoriales et nos nations sans État;
Considérant qu’il y a une urgence absolue à construire une troisième voie fondée sur le droit à l’autodétermination, la démocratie territoriale, la solidarité, l’humanisme, la lutte contre la précarité, le combat contre le changement climatique, tout en permettant la mise en place d’une économie territorialisée et respectueuse de nos ressources naturelles et humaines.
Régions et Peuples Solidaires :

 

-Promeut une alternative démocratique, juste et durable, respectueuse des peuples, des territoires et de l’environnement qui combatte résolument le statu quo néolibéral et rejette un quelconque retour en arrière jacobin;
-Défend l’idée que le fédéralisme différencié (autonomie de plein droit et de plein exercice, réunification, autonomie, collectivité à statut particulier, nouvelle région ou nouveau département…) tant au niveau français qu’européen est la solution pour sortir d’un système centralisé, verrouillé et dépassé;
-Considère que l’urgence climatique est à son comble mais que la lutte contre la précarité, la pauvreté et l’exclusion doivent être mis sur un même pied d’égalité tant l’urgence sociale et territoriale est tout aussi prégnante;
-Appelle toutes les forces politiques se reconnaissant dans ce projet à travailler ensemble à la construction d’une alternative, d’abord dans nos territoires puis à l’échelon hexagonal et européen ;
-Souligne que la ‘‘voie corse’’, autrement dit le contrat de mandature entre différentes  tendances du mouvement national sur la base centrale d’un statut d’autonomie de plein droit et de plein exercice, a permis de franchir un cap dans l’affirmation des droits du peuple corse et la construction d’une 3ème voie et peut constituer un exemple à suivre pour d’autres territoires ;
-Considère que le renforcement de la fédération Régions et Peuples Solidaires, dans le respect des partis qui la composent, comme un pilier de cette alternative, est une des conditions nécessaires à la mise en place d’une alternative girondine, juste et durable;
-Demande aux parlementaires hexagonaux et européens rattachés politiquement à Régions et Peuples Solidaires de porter cette résolution auprès de leurs collègues de groupe et de promouvoir les valeurs de R&PS au-delà de leurs groupes respectifs ;

Demande au Président de R&PS de faire suivre cette motion à l’ensemble des partis membres et observateurs de R&PS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.