Brest G7 : S’il n’y a pas de suivi sur le droit social des Marins et la Sécurité Maritime, ce G7 maritime n’aura servi à rien

Brest, jeudi 5 septembre 2019,il a été proposé le 4 septembre 2019 à l’Association MOR GLAZ de rencontrer le Conseiller spécial du Président de l’Assemblée Nationale Monsieur Richard FERRAND.

 

L’Association est reçue le jeudi 5 septembre 2019 par Monsieur Jérôme TAILLE-ROUSSEAU Conseiller spécial du Président FERRAND, temps alloué une heure, plus si nécessaire ! Je serai accompagné pour cet entretien par de Monsieur Bernard LE BIHAN membre du bureau de l’Association MOR GLAZ.

 

 

Présentation de l’Association :

 

Les droits des Marins du Monde restent la priorité de l’Association MOR GLAZ, ainsi que la qualité des navires dans le respect de l’Homme et de l’environnement. Cette première puissance mondiale qu’est le transport maritime a permis  plus de 12 Milliards de tonnes d’échange en 2018  avec des prévisions à 16 Milliards dans les années assez proches !

La lutte contre les « pseudo-armateurs » est aussi notre objectif, ces « pseudo-armateurs » ternissent l’image du transport maritime, plusieurs de ces voyous des mers sont des Européens.

7 puissances maritimes seront réunies à Brest durant 3 jours : parler de stratégies industrielles est certainement important « Energies de la mer et autres », mais aussi et surtout de celles et ceux qui font la richesse, le fonctionnement et la qualité des activités maritimes et du transport maritime mondial « LES MARINS ».

Les contrôles des navires doivent être rigoureux, et les mêmes partout dans le monde. La concurrence entre les ports doit cesser ! Le saisissage « l’arrimage » des cargaisons doit être plus rigoureux, la perte de plus de 100.000 conteneurs chaque année est scandaleuse et dangereuse. Les contrats de travail des Marins doivent-être respectés et améliorés pour certains, pour cela l’Etat du pavillon du navire doit être responsabilisé.

Nos priorités, le remplacement des remorqueurs de sauvetage sur le littoral Français, et le redéploiement d’un moyen dans le Golfe de Gascogne. Nous sommes persuadés que les moyens manques, d’ailleurs les moyens existants sont-ils suffisamment puissants face au gigantisme des navires « porte-conteneurs et paquebots »  le bon choix est-il  en marche en cette période d’appel d’offre ?

La sécurité Passive Embarquée doit être imposée à tous les armateurs, le JLMD SYSTEM est une invention Française, plusieurs Armateurs Français, y équipent leurs navires !

La flotte stratégique et pavillon national pour quels navires quelles sociétés, quelle protection pour les Marins ! La France ne peut pas rater l’économie bleue, les fleurons de la recherche océanographique que sont IFREMER et GENAVIR doivent être mis en avant.

 

 

L’association MOR GLAZ  aimerait que cet article ci-dessous et d’autres encore ne soient plus d’actualités et pourtant ?

-« Après une enquête sur le transport maritime la journaliste Kattalin LANDABURU titrait dans un magazine spécialisé. « Aboli formellement le 20 décembre 1848, l’esclavage a pris de nouvelles formes sur les mers du globe ».

Si le commerce du « bois d’ébène » fait parti d’un passé révolu, les navires continuent de transporter, avec eux, un monde d’inégalité et de précarité sociale.

Pourtant ce monde de transport est loin d’être marginal, en 30 ans il a enregistré une progression de près de 430% et son coût, lui, a baissé de plus de 30%. Ces économies ont été réalisées en exploitant des vieux navires âgés parfois de plus de 30 ans, mal ou pas entretenus, ils acheminent en grande quantité des marchandises coûteuses.

Que font les Etats membres pour protéger leurs gens de mer ? … Pas grand-chose, pour ne pas dire rien du tout…

L’association MOR GLAZ est d’accord avec cet article de presse. Nous rencontrons 15 ans après de plus en plus de marins malheureux avec des salaires et des conditions de vie en dessous de toutes les normes du Bureau International du Travail(BIT) et du syndicat International du Travail (ITF). L’association MOR GLAZ espérait beaucoup de la Maritime Labour Convention (MLC 2006) Des marins exploités par des « pseudos-armateurs » qui n’ont pas leur place dans les activités maritimes, que font les Etats du pavillon qui ne contrôlent ni l’état des navires ni les conditions sociales des marins. Les maillons faibles du mal être des Marins du monde sont, les « pseudo-armateurs », l’Etat du pavillon du navire, l’Etat du port d’escale et la communauté portuaire dans son ensemble (sauf quelques exceptions) qui ne souhaitent surtout pas changer les us et coutumes…. »

 

Pour l’Association MOR GLAZ

Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

WWW.MORGLAZ.ORG

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.