Alsace : Urgences électorales !

Mardi 24 septembre 2019,La farce que s’apprête à jouer le président grandestien et docteur Rottner touche à l’obscénité.
Durant les 7 mois de la mobilisation des urgentistes partout en France et particulièrement dans sa bonne ville de Mulhouse, la priorité de M. Rottner a été d’amplifier l’hémorragie de dépense publique en faveur d’une propagande éhontée et obsessionnelle et d’une lobotimisation généralisée pour imposer envers et contre tout l’idée et le logo du Grand Est : péniches, voitures du tour de France, tablettes numériques pour des milliers de lycéens, etc.

Celui pour qui l’urgence a été de déverser des millions d’euros dans l’acquisition d’un hôtel parisien pour supplanter la Maison de l’Alsace, est saisi bien tardivement, mais bien opportunément, à 6 mois des élections municipales, par la conscience du haut degré de délabrement du service public hospitalier.

Ainsi le président du Grand Est, 1er adjoint de Mulhouse, président du SIVOM, de l’ANRU, etc., et… des Hôpitaux de Mulhouse Sud-Alsace, postule pour un mi-temps aux urgences de Mulhouse ! Super Rottner ! Saura-t-il convaincre son confrère et partenaire politique, l’adjoint au maire de Mulhouse, responsable du groupe majoritaire, vice-président de la M2A et Conseiller Départemental 68, le docteur Couchot de trouver également des disponibilités pour soulager ses confrères des hôpitaux publics ? Pléthore de politiciens, pénurie de praticiens…

D’un élu politique, on est en droit d’attendre autre chose que des coups médiatiques grossiers. D’un médecin également on attend qu’il agisse sur les causes plutôt que sur les symptômes. Or, dans l’état, M. Rottner aurait pu trouver à employer son influence et les moyens dont il dispose pour juguler la dégradation des services publics de santé, notamment en Alsace, parent pauvre de l’ARS, recentrée à Nancy… II se contentera de jouer au docteur sous les caméras, en prélude à sa campagne électorale.

Régis Baschung
Secrétaire de la section Unser Land de Mulhouse.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.