Corse : échouage du cargo « RHODANUS », la CGT des Marins en appelle aux élus corses pour plus de sécurité maritime

Mardi 15 octobre 2019,Pour le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest, la sécurité maritime n’est pas assurée comme elle le devrait ! Il y a des déchirures dans le filet de la sécurité !

Après l’échouage du cargo « RHODANUS » battant pavillon Antigua & Barbuda le 13 octobre 2019 dans les Bouches de Bonifacio, les craintes du Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest  sont confirmées et justifiées !

Le « RHODANUS » transportait cette fois une cargaison jusqu’à lors peu ou pas polluante !

Mais arrêtons de nous focaliser sur la pollution, il y a d’autres interrogations et questionnements, les navires fous sont-ils rapidement
contrôlables de la part des autorités civiles et militaires ?   Les moyens de sauvetages sont-ils suffisants dans ce secteur est ailleurs ?
La Mer Méditerranée est ouverte sur le monde, des grands ports y sont nombreux, tant mieux, les risques divers et variés  aussi !
Cette fois le navire transportait du câble, mais la prochaine fois, quelle « cargaison » qu’aura-t-il dans les cales :   des Migrants qui fuient la guerre, la misère, et les conditions climatiques, ou alors un navire remplit d’explosif ou de produits chimiques !

La veille n’était pas assurée à la passerelle du « RHODANUS »  ou alors …. À part effectuer des appels nous pouvons penser que cette zone « fragile » est ouverte à tous types de trafics ! Aucun moyen d’urgence n’est prévu ou alors il faudra expliquer pourquoi le dispositif n’a pas fonctionné, pourquoi ce navire s’est retrouvé échoué.

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest fait suivre ce communiqué auprès des Présidents Gilles SIMEONI et Jean-Guy TALAMONI et plus largement des Corses via les réseaux sociaux !
-« échoué après quasiment une heure d’observation » de panique peut-être même donc les moyens sont faibles ou pis encore inexistants », durant ces 50 minutes, il ne sait rien passé ou presque. Une Militante Corse nous écrivait hier –« nous en avons assez de jouer à la roulette russe ».
Les Elus Corses ne peuvent plus « pas » se contenter de vagues réponses, le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest 1er Syndicat du littoral Français demande des réponses sur les moyens existants,  il s’agit de sécurité, de sûreté du territoire. Depuis des années notre Syndicat demande un remorqueur de haute Mer basé en Corse sous l’autorité du Préfet Maritime.

Un certain libéralisme du transport maritime est-il responsable de ces accidents et autres dérives notamment sociales, sous-effectif fatigue des Equipages etc. …

Pour le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest
Jean-Paul HELLEQUIN Secrétaire adjoint et porte-parole
https://marins29.wordpress.com

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.