Mobilisation du remorquage dans les principaux ports de la métropole contre le passage à trois marins sur les remorqueurs portuaires

Mercredi 23 octobre 2019, Mobilisation du remorquage dans les principaux ports de la métropole contre le passage à trois marins sur les remorqueurs portuaires ! De vieilles mauvaises idées qui reviennent sans cesse telle les Marées avec des coefficients plus ou moins forts !
 

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest, soutient la grève du remorquage portuaire du mardi 22 octobre 2019.

-« a été très suivi, car on veut envoyer un signal fort », a indiquait il y a quelques jours le coordinateur CGT des personnels d’exécution de l’armement BOLUDA France qui détient une majorité du remorquage dans les ports Français.

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest approuve et se fait l’écho par ce communiqué de l’alerte envoyée aux Administrations Maritimes et Ministères concernés !

 

Le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest se méfie toujours des personnels trop zélés des  Administrations Maritimes  qui accordent parfois trop facilement des réductions d’effectifs et autres dérogations  aux Armateurs pour armer leurs navires tant à la  pêche, qu’au commerce et autres navigations !

Pour le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest, les Administrations participent souvent au dumping social et aux situations low-costs dans les activités maritimes, elles créent de l’insécurité maritime avec les conséquences que nous connaissons en Mer et dans les ports !

 

Passer de 4 Marins à 3 sur un remorqueur portuaire  est une hérésie inacceptable, il ne faut surtout pas l’accepter, certains Capitaines ne le souhaitent pas pour des raisons de sécurité et de qualité du service.

 

-« De vieilles idées qui reviennent comme les Marées, des idées qui vont mettre les Marins du remorquage Français dans une insécurité (eux-là qui sont avec les Pilotes les premiers maillons de la sécurité maritime portuaire), trois personnes sur un remorqueur ! Cette mauvaise bonne idée ne doit pas être étudiée par les Administrations des Affaires Maritimes. Il y a 20 ans, pour des raisons de sécurité les Dirigeants du Groupe BOURBON étaient divisés sur le même sujet, propriétaire à l’époque de l’ensemble du remorquage Français qui venait de changer une grande partie de la flotte. Christian MUNIER Directeur Général Délégué de BOURBON avait demandé à son staff de ne pas engager cette réduction des effectifs sur les remorqueurs, lui, il était conscient des risques pour les Equipages !

 

Le Groupe BOLUDA que nous pensons être un Groupe sérieux, pourquoi va-t-il engagé cette démarche, alors que celle-ci n’est pas utile et risque de semer la pagaille dans les ports Français, ce serait dommage !

 

 

Pour le Syndicat CGT des Marins du Grand Ouest

Jean-Paul HELLEQUIN Secrétaire Adjoint et porte-parole

https://marins29.wordpress.com

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.