Projet de ferme-usine des 1069 vaches dans l’Eure : AVIS DÉFAVORABLE DU COMMISSAIRE ENQUÊTEUR !

Samedi 24 novembre 2019, En date du 15 novembre 2019, le commissaire enquêteur en charge de la conduite de l’enquête publique relative au projet de ferme-usine des 1069 vaches prévue à Houlbec-Cocherel et Douains dans l’Eure a émis un avis défavorable.

L’association Agir pour l’Environnement qui s’est fortement mobilisée aux côtés des riverains réunies au sein de l’ADEHCA se réjouit de cet avis défavorable et enjoint le préfet de l’Eure à refuser définitivement ce projet industriel. Fin octobre, le réseau d’Agir pour l’Environnement a rassemblé plus de 43106 signatures contre ce projet de ferme-usine.

Alors même qu’à peine 0,3% des avis publiés dans le cadre de cette enquête publique soutenaient ce projet, force est de constater que l’opposition massive à ce type d’élevage industriel s’amplifie de jour en jour.

Les conclusions dressées par le commissaire enquêteur sont sans appel. Ce projet qui conduirait un investisseur belge à multiplier par deux le nombre d’animaux sur ces sites pour produire chaque année plus de 5400 mètres-cubes de lait n’engendrerait la création que d’un seul emploi supplémentaire. Pire, ce lait serait exporté en Belgique et les veaux seraient abattus aux Pays-Bas pour être ensuite exportés en Italie et en Espagne. Pour Agir pour l’Environnement, l’industrialisation de l’élevage a pour double-effet d’accroître la souffrance animale et réduire les éleveurs au statut peu enviable de nouveaux serfs corvéables à merci par des investisseurs internationaux dont l’agriculture n’est plus qu’un marché comme un autre.

Incidemment, le commissaire enquêteur a découvert au cours de son enquête publique que la mortalité des jeunes bovins sur le site actuel est plus élevée que la moyenne des élevages du département. Il y a lieu de s’interroger sur ce taux anormal de mortalité. Agir pour l’Environnement invite les services vétérinaires de la préfecture de l’Eure à diligenter rapidement une enquête.

Agir pour l’Environnement, en lien avec les associations locales, va prendre rendez-vous avec le préfet de l’Eure afin de lui exposer les arguments des opposants à ce projet de ferme-usine et l’inviter à définitivement rejeter ce projet inutile et imposé.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.