“Stop à la politique linguicide”

Ce samedi 30 novembre, ils étaient plus de 500 rassemblés autour de la basilique Sainte-Clothilde, dans le 7e arrondissement de Paris,tout proche du ministère de l’Éducation nationale, pour défendre les langues minorisées (basque, breton, corse, alsacien, catalan…). Au sein du collectif « Pour que vivent nos langues », une délégation de cinq personnes dont le président de Seaska Peio Jorajuria a rencontré le directeur de cabinet du Ministre Jean-Michel Blanquer. L’occasion pour le groupe de dénoncer les discriminations autour des langues dites minoritaires.

@ POURLABRETAGNE

En partenariat avec le média Mediabask et avec leur accord nous partageons leur information

Rubrique « photo légende »

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.