Home Actualité Information Bretagne - 7seizh.info Environnement Daoulas : Rapport d’Enquête publique PLUI – un nouveau coup porté au...

Daoulas : Rapport d’Enquête publique PLUI – un nouveau coup porté au projet de ZAC –

Mercredi 18 décembre 2019,  communiqué du collectif ADEL, Bretagne Vivante et AE2D suite à la publication du rapport de la commission d’enquête du PLUI.

Sanctionné par le Tribunal Administratif de Rennes et la Cour Administrative d’Appel de Nantes en 2016 et 2017 et écarté en 2018 par le rapport d’enquête publique du SCOT du Pays de Brest, le projet de ZAC sur le site agricole de Reun ar Moal-Vern Dérédec a pourtant été réinscrit en 2019 dans le PLUI de la communauté de communes du Pays de Landerneau-Daoulas (CCPLD). Malgré l’abandon récent du volet commercial par la CCPLD, le projet continue d’interroger la Commission d’Enquête du PLUI qui demande à ce que l’aménagement de la zone soit reconsidéré aux motifs suivants:

« Lors de son déplacement sur le site, la Commission a constaté un contexte environnemental non favorable à ce projet (topographie en pente directe vers la zone humide, risque de ruissellement des eaux pluviales, covisibilité forte avec le coeur de ville et les abords de la collégiale…). Elle reconnait néanmoins l’intérêt du projet de développement économique du secteur de Daoulas, secteur sud du territoire. En outre, l’acception sociale de ce projet est loin d’être acquise au vu des très nombreuses observations déposées sur ce projet au cours de l’enquête. »

Les commissaires enquêteurs demandent ainsi à la CCPLD de différer la constructibilité de certaines parcelles agricoles en précisant que leur éventuel reclassement à moyen terme « devrait être précédé d’une étude environnementale spécifique et d’une modification du PLUI. » Seront-ils entendus?

D’autres parcelles en bord de voirie pourront être urbanisées immédiatement. Rappelons que cela fait bientôt 20 ans que ces parcelles sont ouvertes à l’installation d’activités économiques (Plan d’Occupation des Sols, exécutoire le 25 mai 2000), sans qu’aucune installation y ait été réalisée.

Les associations Bretagne Vivante, AE2D et ADEL qui suivent ce dossier sensible depuis près de 10 ans prennent acte de cet avis et demandent aux élus d’en faire (enfin) de même. Elles se réjouissent que la Commission d’Enquête ait retenu des arguments environnementaux et réaffirment la vocation agricole de la zone de Reun ar Moal-Vern Dérédec.

NO COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7seizh.info

GRATUIT
VOIR