2020 : une saison chargée pour le Groupe Quéguiner et Tanguy Le Turquais

Jeudi 23 janvier 2020, Après une première saison à la fois riche en enseignements et en émotions en Figaro Bénéteau 3 en 2019, le Groupe Quéguiner poursuit son aventure aux côtés de Tanguy Le Turquais, cette année. L’entreprise qui conçoit, produit, commercialise et transporte des matériaux de construction innovants, de qualité et respectueux de l’environnement accompagnera ainsi le skipper Vannetais sur l’ensemble des courses du calendrier 2020 de la classe Figaro Bénéteau.

© Yvan Zedda

Un calendrier qui s’ouvrira avec la Solo Maître CoQ, du 16 au 22 mars (coefficient 2), avant de se poursuivre avec la Transat AG2R – La Mondiale, du 19 avril au 10 mai (double/coef 4), la Le Havre Allmer Cup, du 8 au 14 juin (coef 2) et, bien sûr, la Solitaire du Figaro du 24 août au 20 septembre (coef 6).

« Le programme va être dense », annonce Tanguy, fier et heureux de porter de nouveau les couleurs de Quéguiner et de Kayak pour cette nouvelle saison articulée notamment autour de deux épreuves phares : la Transat AG2R, course ralliant Concarneau et Saint-Barth à laquelle le Groupe s’apprête à participer pour la toute première fois avec le duo Tanguy Le Turquais et Julien Villion, et la fameuse Solitaire. « Ces deux courses seront évidemment les deux évènements majeurs de cette année 2020, mais les autres courses seront également intéressantes, y compris celles comme la Drheam Cup (18 au 27 juillet), qui ne comptent pas pour le Championnat de France Elite de Course au Large mais qui font partie du calendrier promotionnel de la classe », souligne Tanguy qui se réjouit d’avoir ainsi l’opportunité de prendre part à des épreuves rassemblant une multitude de supports différents afin de faire rayonner plus largement encore les couleurs de son partenaire.

« Cette saison, contrairement à 2019 qui était très condensée, va être relativement longue et il faudra réussir à bien organiser les jours d’entraînement, les jours de développement des voiles et les jours consacrés au repos pour arriver particulièrement en forme au départ de la Solitaire du Figaro à la fin de l’été », précise le skipper qui sait que l’une des clés de la réussite, sur un circuit aussi exigeant que celui sur lequel il évolue, est de parvenir à gérer au mieux l’accumulation de la fatigue. « Je me prépare à un marathon et c’est d’autant plus vrai qu’une fois ma saison terminée, je vais accompagner Clarisse (Crémer, sa compagne, ndlr) jusqu’au départ du Vendée Globe et la suivre pendant son tour du monde. Pour résumer : cette année 2020 promet d’être intense autant que passionnante ! », assure Tanguy Le Turquais.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.