Coronavirus : comment gérer un virus sur un espace aussi restreint qu’un paquebot ?

Vendredi 31 janvier 2020,Le navire « COSTA SMERALDA »  est actuellement détenu dans le port de CIVITAVECCHIA  au nord de « ROME », après qu’une femme de 54 ans soit tombée avec de la fièvre. Elle et son mari, qui ne présentent aucun symptôme, ont été immédiatement placés en isolement cellulaire et ont été testés pour le virus « coronavirus ».

Ce paquebot qui mesure 337 mètres de long et 42 de large peut transporter plus de 6000 passagers et 1628 membres équipage (car il ne faut jamais oublier ou ignorer ces Femmes et ces Hommes qui font marcher ce système économique parfois sans scrupule pour ces Salariés embarqués recrutés en Asie!).

Le respect de l’environnement  du « COSTA SMERALDA » est unique: la croisière comme toutes les activités qu’elles soient maritimes ou autres se disent,  veulent être écologiques et durables, ce paquebot   en utilisant comme carburant le GNL (Gaz Naturel Liquéfié), est sans aucun doute plus propre et pollue moins l’atmosphère et la Mer en cas de naufrage  que les
navires qui utilisent du fioul lourd.

Depuis des années, l’Association MOR GLAZ est critique vis-à-vis des grands navires qu’ils transportent des passagers ou des marchandises. L’association MOR GLAZ est très réservée en cas de pannes de propulsion, d’incendie, et inquiète  tant pour les Équipages, les passagers que pour les sauveteurs!

L’association MOR GLAZ n’avait pas envisagé l’attaque sournoise d’une épidémie sur un espace aussi restreint que sur un navire avec plus de 8000 personnes (Équipage compris sur les plus grands navires). L’association MOR GLAZ s’interroge : le navire va-t-il resté à quai? au mouillage? quelle autorité va oser l’immobiliser ? face aux réactions de : l’Armateur, l’État du pavillon du navire, l’État du port, l’Organisation Maritime Internationale (OMI), les autorités sanitaires et autres ….

Même si l’un de nos Adhérents nous écrit, la Marine connait parfaitement la procédure de quarantaine au mouillage. Pour l’association MOR GLAZ sur ce type de navire tout est différent, (une ville moyenne sur une surface relativement restreinte). Espérons que ce soit géré au mieux pour les passagers, pour le port et les autorités portuaires qui vont devoir faire preuve de courage et de sang-froid face au « CORONAVIRUS »  à bord d’un navire avec des milliers de personnes.  La mondialisation doit être bien contrôlée, bien régulée, mieux maîtrisée  afin de ne pas nous fragiliser, soyons vigilants, mais pas d’affolement, les autorités doivent faire preuve de pragmatisme et de rigueur.

Pour l’Association MOR GLAZ  Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.