Réaction de Marc Coatanéa et Marchons pour Brest ! à la dégradation du bâtiment de l’union départementale CFDT du Finistère

Brest, samedi 1 février 2020,Marchons pour Brest ! condamne les dégradations du bâtiment de l’union départementale CFDT du Finistère. Comme nous l’avons fait lorsque ces dégradations touchaient d’autres organisations politiques ou syndicales, nous condamnons et nous nous opposerons toujours à tout acte anti-démocratique.

Nous partageons pleinement l’avis de la CFDT : « Le recours à la violence ne peut et ne doit jamais être ni banalisé, ni légitimé dans une société démocratique. »

Cet acte déplorable illustre le climat délétère dans lequel prend place le débat démocratique aujourd’hui. Ce climat est créé et alimenté par l’attitude par celles et ceux qui, par principe, s’opposent à tout.

Nous notons que plus globalement, en s’opposant de manière frontale et totale à la réforme des retraites, certains partis politiques et organisations syndicales ont abandonné le réformisme pour être dans le conservatisme et le refus. Quelle tristesse de voir ainsi celles et ceux qui devraient porter la sociale démocratie abandonner le chemin du compromis social pour emboîter le pas des syndicats uniquement contestataires. Certains ont, pour une hypothétique victoire dans la rue, quitté le chemin de la responsabilité.

Nous soutenons la réforme de la retraite universelle car elle est une opportunité pour plus de justice sociale et d’équité entre les travailleurs. Nous disons aux vrais réformistes et aux électeurs qui préfèrent le bulletin de vote au pavé, qu’ils ont leur place à nos côtés dans notre projet de transformation de la société française.

Marchons pour Brest !
COATANEA MARC

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.