Victoire pour les Marins Malgaches contre leur Armateur « Orange Marine »

Lundi 17 février 2020,Victoire pour les Marins Malgaches contre leur Armateur « Orange Marine », le droit rien que le droit pour tous les Marins ! Mais aussi un camouflet et un croc en jambe au Syndicat  CFDT qui est resté muet et inactif face à une situation honteuse jouant le rôle « des trois petits singes » !

 

La Fédération Nationale des Syndicats Maritime (FNSM)-CGT et l’Inspectrice ITF/CGT Madame Laure TALLONNEAU viennent de gagner avec l’Avocate Maître Isabelle JARRY une procédure à l’encontre de l’Armateur Orange Marine. Il s’agissait de défendre des Marins Malgaches abusés tant par leur Armateur que par leur employeur, la Société de Manning Services Maritimes de l’Océan Indien (SMOI) installée à Madagascar. Cette Société  de Manning qui fournit des Marins à Orange Marine afin d’armer leurs Navires poseurs de Câbles sous-marins, ne respecte pas toujours les contrats de travail des Marins Malgaches, ne respecte pas les règles et tout ceci sous le regard peu attentif du Syndicat « installé ».

 

Le jugement rendu ce 14 février 2020 par le Tribunal de Nanterre  retient la violation des accords par Orange Marine, le Tribunal  alloue diverses sommes aux Marins et à la FNSM–CGT. Le jugement est assorti de l’exécution provisoire, ce qui signifie qu’il devra être exécuté.

 

Le tribunal de Nanterre, saisi par la CGT des marins et des Marins Malgaches en 2014 vient de condamner Orange Marine  pour violation de ses obligations d’armateur, ce n’est pas une banalité, ni un détail ! Condamnée pour manquement à ses obligations Internationales  de contrôler la SMOI, société que l’on peut qualifier de « marchand de Marins ». Cette société racketteuse de Marins  qui sous couvert d’un taux de change, prélève jusqu’à 20 % des 40 % des salaires versés aux Familles, pratiques courantes dans ce milieu opaque sauf si l’armateur reste vigilant   ! Cette pratique inadmissible « honteuse » avait été dénoncée dès 2012 par la CGT des Marins du Grand Ouest et bien plus tôt par plusieurs Associations et Collectifs  qui défendent les Marins. Durant toutes ces années que faisait et où se trouvait le Syndicat « réformiste » signataire des conventions collectives des Marins Malgaches. Depuis 2004 année d’embauche des Marins Malgaches, le Syndicat « réformiste »  empochait les cotisations pour défendre les Marins, mais sans réellement les défendre, nous pouvons même affirmer en  étant souvent frontalement contre toute procédure à l’encontre d’Orange Marine et en empêchant parfois même sournoisement les missions de Madame TALLONNEAU.

 

Celles et ceux qui considéraient le Registre International Français (RIF) comme un pavillon de complaisance seront confortés avec ces accords parfois opaques entre Syndicats et Armateurs ! Rien n’a vraiment changé depuis le scandale dénoncé en 2005 chez France Télécom. Les Marins étrangers sont trop souvent les victimes, les oubliés  de ces accords ITF-Amateurs. Marins sous-payés,  exploités, contraints au mutisme, les Marins qui ont osé parler n’ont jamais été réembarqués !

 

 

Laure TALLONNEAU                                                        Pour le Syndicat CGT des Marins du  Grand Ouest

Inspectrice ITF/CGT                                                   Jean-Paul HELLEQUIN Secrétaire adjoint porte-parole

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.