Pollution maritime : la présence du navire « Rhône » de la « Marine Nationale » est-elle appropriée dans le golfe de Gascogne

Mercredi 26 février 2020,Le navire  Bâtiment de Soutien et d’Assistance Hauturier (BSAH)  de la Marine Nationale « RHÔNE »  est en escale depuis plusieurs jours au port de LA PALLICE.

Le type et les missions du « RHÔNE », type supply, missions soutenir les forces sous-marines nucléaires, les unités majeures, mais aussi les moyens maritimes en région avec le remorquage d’engins, des travaux d’ancrage, le relevage de coffres ou d’épaves… Il peut également être utilisé pour l’Action de l’État en Mer, sauvetage, des missions de police, de lutte contre la pollution d’hydrocarbures…L’Association MOR GLAZ avait salué l’arrivée  en flotte de ces navires, moyens « complémentaires » à ceux existants pour effectuer des missions y compris lors des sauvetages.

La présence de ce navire dans le Golfe de Gascogne peut paraître rassurante, sauf que ce navire n’est pas le moyen de sauvetage approprié dans cette Région par gros temps avec ses 80 tonnes  de traction.

L’Association MOR GLAZ, revendique un remorqueur du type « Abeille BOURBON ou LIBERTE » pour couvrir cette vaste zone qu’est le Golfe de Gascogne. D’ailleurs nous ne sommes pas les seuls puisque en 2012 le Président de la Région Bretagne Jean-Yves LE DRIAN l’exigeait auprès du Premier Ministre François FILLON après le départ du remorqueur « Abeille LANGUEDOC » du port de LA PALLICE. Plusieurs Elus de cette Région avaient eux aussi  demandé un moyen adéquat pour faire face aux navires en difficultés, ainsi que le Préfet Maritime de l’Atlantique de l’époque, qui soutenait la demande de l’Association MOR GLAZ et des Elus!

L’Association MOR GLAZ, croit savoir que le « RHÔNE » serait sur zone afin de  surveiller, et prélever les fuites de mazout provenant du navire « GRANDE AMERICA » qui avait sombré le 12 mars 2019 avec 2200 tonnes de fioul lourd dans ses soutes, et bien d’autres hydrocarbures et produits dangereux . Il fallait être d’une  naïveté  pour croire « ou faire semblant de croire » que le mazout et autres produits ne se retrouveraient pas tôt ou tard dans la Mer et sur le littoral !

La sécurité du transport maritime doit être traitée avec une grande rigueur en amont, il faut interdire si nécessaire à certains navires de prendre la Mer. La Sécurité Passive Embarquée devrait être obligatoire à bord de tous les navires, car toute pollution est dramatique, l’Armateur doit payer tous les frais qui seront engagés, mais cela ne dépolluera pas la Mer !

En 2019 l’Artiste peintre Dominique Abraham dédicaçait pour MOR GLAZ :

-« Depuis le naufrage de l’Erika, j’ai décidé de prendre la mer comme unique sujet de travail… C’est ma révolte ! » Dominique Abraham

 

Pour l’Association MOR GLAZ

Le Président Jean-Paul HELLEQUIN

WWW.MORGLAZ.ORG

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.