Home Sports 2020, les skippers de l’IMOCA sous les feux de la rampe

2020, les skippers de l’IMOCA sous les feux de la rampe

Jeudi 26 février 2020, C’est une année 2020 chargée et excitante qui attend les équipes de la classe IMOCA avec deux transatlantiques en solitaire : The Transat CIC en mai et la New York-Vendée-Les Sables d’Olonne en juin, suivies du mythique Vendée Globe cet automne. Des plateaux sportifs denses et qualitatifs au départ de ces courses permettront à la classe de poursuivre son rayonnement à l’international. Cette saison va ainsi permettre de clôturer en beauté le premier cycle du Championnat des IMOCA Globe Series (2018-21), tout en se projetant sur l’avenir d’une Classe en plein essor.

« Une bonne dynamique »
2020 est une année phare pour l’MOCA et le Vendée Globe sera le point d’orgue du travail mené depuis la dernière édition du tour du monde en solitaire en sans escale, avec notamment l’instauration des Globe Series, le championnat officiel de la classe. « Nous sommes dans une bonne dynamique », indique Antoine Mermod, Président de la classe IMOCA. « Il y a eu une vraie montée en puissance. Les courses réunissent de nombreux concurrents toujours plus affûtés. L’expertise technologique comme le niveau sportif montent et on assiste à d’intenses bagarres d’une flotte comptant de plus en plus de bateaux à foils. » Le format des IMOCA Globe Series, basé sur une série de huit épreuves officielles sur trois années, permet aussi aux sponsors d’activer leur partenariat sur le long terme avec le Vendée Globe pour apogée. Pour cette neuvième édition du prestigieux tour du monde en solitaire, l’effervescence technologique se mesure notamment par la présence de huit bateaux neufs au départ le 8 novembre prochain, dessinés par quatre architectes différents.

Départ de la transat New-York – Vendée 2016 © Th.Martinez/Sea&Co

The Transat CIC et la New York-Vendée-Les Sables d’Olonne : deux sérieux tests en solitaire
Si le Vendée Globe occupe les esprits, il sera précédé de deux courses en solitaire aux forts enjeux sportifs. C’est bien connu : la confrontation en course est le meilleur moyen de se préparer. La saison débutera fort avec The Transat CIC (départ le 10 mai), une épreuve légendaire sur un parcours revisité, entre Brest et Charleston (Caroline du Sud). « The Transat CIC est historiquement un rendez-vous important pour les IMOCA », indique Antoine Mermod. « Avec OC Sport, nous avons beaucoup travaillé pour en faire une épreuve la plus réussie possible. L’arrivée de CIC comme partenaire titre permet aux organisateurs de travailler de façon sereine. Sportivement, le parcours est difficile et c’est un gros challenge de commencer de cette manière la saison. Les marins et leurs équipes se préparent pour un tour du monde en solitaire, donc il faut y aller ! » Entre 15 et 20 marins sont attendus en IMOCA. Certains favoris du Vendée Globe viendront pour la gagne et tenteront de rejoindre la liste des vainqueurs de The Transat en IMOCA (Armel Le Cléac’h en 2016, Loïck Peyron en 2008). D’autres auront pour objectif premier de finir, afin de valider leur qualification au Vendée Globe.

Le 16 juin, plus de 20 IMOCA prendront le départ de la New York-Vendée-Les Sables d’Olonne, sorte de « prologue » au Vendée Globe. De fait, cette transatlantique au portant permettra aux concurrents de se confronter à des conditions qu’ils rencontreront sur une partie du tour du monde en solo. Cette dernière lutte entre New York et le port d’arrivée du Vendée Globe permettra de jauger une dernière fois des forces en présence. Elle sera donc aussi l’occasion pour certains marins de prendre un ascendant psychologique.

De la nécessité de bien se préparer
En attendant ces premières échéances, la grande majorité des IMOCA est actuellement en chantier. Si la fiabilisation est le nerf de la guerre, certains entreprennent des transformations conséquentes. « Il est essentiel de commencer cette saison chargée avec des bateaux bien préparés, » explique Antoine Mermod. « Après, tout va aller très vite. Quelques modifications seront possibles durant l’été mais le temps sera alors compté. Les travaux fondamentaux sont faits en ce moment. Il sera intéressant de suivre les différentes mises à l’eau qui vont s’enchaîner durant les mois de mars et avril. »

2020 sous les feux de la rampe
2020 est une année charnière durant laquelle les hommes et femmes de la Classe IMOCA seront exposés médiatiquement et partageront leurs courses et leurs histoires en France et à l’international, notamment lors du Vendée Globe qui réunira jusqu’à 34 marins représentant 11 nationalités. Cette saison à enjeux est placée sous le signe de la continuité mais aussi de l’anticipation. « Nous nous projetons déjà sur l’après Vendée Globe pour faire aussi bien, si ce n’est mieux, lors du prochain cycle du Championnat IMOCA Globe Series 2021-24. Il faut toujours avoir une ou deux années d’avance », conclut Antoine Mermod.

———————————

Les prochains rendez-vous de l’IMOCA :

27 février : conférence de presse The Transat CIC, organisée par OC Sport à Brest
10 mars : conférence de presse du Vendée Globe, organisée par la SAEM Vendée à Paris
1er avril : assemblée générale annuelle de la Classe IMOCA (Lorient)
10 mai : départ de The Transat CIC (Brest-Charleston USA)
16 juin : départ de la Transat New York-Vendée-Les Sables d’Olonne
08 novembre : départ du Vendée Globe (Les Sables d’Olonne)

NO COMMENTS

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7seizh.info

GRATUIT
VOIR