Il y a un an disparaissait Yann-Fañch Kemener

Lundi 16 mars 2020, Il y a aujourd’hui un an, la Bretagne perdait l’un de ses bardes, l’une de ses figures : Yann-Fañch Kemener. Celui-ci a consacré sa vie au chant et à la langue bretonne. C’est l’une des voix les plus connues en Bretagne.

YF Kemener par R. Le Honzec (DR Ar Gedour)

Le 16 mars 2019, âgé de presque 62 ans (son anniversaire est le 7 avril), l’artiste breton  succombait après s’être bien battu contre son cancer, offrant au grand public un dernier et superbe album-testament “Roudennoù / Traces” sorti le mois précédent.

Je me rappelle ses derniers jours, entouré de tous ses amis, accompagné jusqu’au bout par ses compagnons de route. Et je ne peux que le remercier de m’avoir fait rencontrer de telles personnes. C’est donc le coeur lourd que nous vous annoncions sa disparition le 16 mars 2019, avant de nous rendre à ses funérailles le 19 mars en l’église de Sainte-Tréphine (22), un moment prenant aux tripes que nous avions souhaité vous partager. Une cérémonie accueillant une foule nombreuse qui montrait bien combien il était estimé et aimé. Des gens connus et moins connus, de ceux qui ont croisé le chanteur à un moment de leur vie, travaillé avec lui, ou simplement aimé ce qu’il offrait. Un an, déjà…

Quelques semaines avant ses adieux à la terre qu’il a aimé, il livrait sous la caméra de Ronan Hirrien un émouvant témoignage, son Kenavo au public. Après 45 ans de carrière, il nous raconte son parcours exceptionnel. Un film qui vaut toutes les lignes, et que vous pouvez redécouvrir ci-dessous :

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.