Attestation de déplacement dérogatoire et abus de pouvoir….l’inhumanité pointe son nez

Mardi 24 mars 2020,dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, un dispositif de contrôle des déplacements a été mis en place sur l’ensemble de l’hexagone jusqu’au 31 mars.

« Seuls sont autorisés, sur présentation d’une déclaration sur l’honneur (ponctuelle et réservée aux motifs personnels) ou d’un justificatif (cadre professionnel) »

Tolérance zéro, les contrôles sont en place et les amendes pleuvent.

Témoignage et réaction suite à un contrôle dans la région brestoise

Je suis très en colère !
Cela fait trois jours que je ne suis pas du tout sortie de chez moi. Oui, même pas pour acheter du pain. Je respecte les mesures de confinement à fond. J’ai très peur de ce virus et je n’aimerais pas contaminer les autres même si je n’ai aucun symptôme. Je prends beaucoup de précaution.

Je suis maman solo de deux enfants de 7 et 10 ans. Nous habitons en appartement et nous n’avons pas de jardin ni de balcon. Ils ne sont pas sortis depuis 6 jours. Nous arrivons à faire des exercices physiques à la maison et à prendre un peu de soleil par la fenêtre. Je fais école à la maison et ce n’est franchement pas facile mais je m’y tiens.
Je vais chercher mes légumes frais 1x par semaine en vente direct chez mon maraîcher.

Ce mardi 24 mars 2020, je n’ai plus beaucoup de réserve de nourriture. Surtout des légumes, très important pour mes enfants (ils ne vont pas manger des patates et des pâtes tous les jours). Je décide donc d’aller faire des courses à midi (pour éviter les heures d’influence) à Picard. Je choisi ce magasin pour avoir une réserve de produits qui se conservent longtemps et pour leur gamme de légumes bio. Je remplis mon formulaire, je prends mon sac et je pars en mission !

J’habite à Plougastel Daoulas, je mets exactement 4 min en voiture pour aller à Picard de chez moi (4km). Je ne croise personne. Je tombe sur un contrôle de police à la sortie du pont de Plougastel. Je ne m’inquiète pas. Je suis en règle.

Et là … je prends une contravention ! Mais pourquoi ?

Le policier me dit que je ne suis pas à 1 km de chez moi. Mais j’avais lu que cela concernait que les promeneurs de chien et les joggeurs ! Pas les courses. Je n’ai rien à 1km de chez moi à part la boulangerie et le tabac et j’imagine que nous sommes beaucoup dans cette situation d’ailleurs.
Et j’ai vérifié partout sur le net et je n’ai vu nulle part que cette nouvelle règle concernait les courses. Puis bon je n’ai pas fait 20 bornes non plus quoi.

Je lui ai demandé si je pouvais toujours livrer en produits frais 1x par semaine mes parents à Brest. Et là il me dit qu’ils peuvent se débrouiller tout seul car ils ont le droit de sortir faire les courses. Ils ont 70 ans ! L’un a du diabète, l’autre asthmatique. Je ne veux pas qu’ils sortent de chez eux. Ils habitent au rez-de-chaussée et je les livre par la fenêtre. Mais il est où le danger là ? Il préfère qu’ils se débrouillent tout seul en plein centre de Brest. Ça me choque !

Je suis en colère, très en colère. Je galère financièrement. Je respecte les protocoles à la lettre. C’est tout simplement injuste.

 

 

2 COMMENTS

  1. J’ai deux petit chiens je les sort 3 fois pas jour , pour inscrire les heures de sorties à chaque fois ; QUESTION suis’ je en infraction je suis sur qu’au vue de la police OUI.
    Alor il y à des têtes penseuses avec du fromage blanc dans leurs crane . Pour eux ils non pas d’animaux mais pour ramasser de l’argent sur les contribuables qui paix leurs salaires en fin de mois.

Bonjour, laissez ici votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.